Raysolar apporte l’énergie renouvelable en Afrique

Success Story Info

  • Organization: 

    Raysolar

  • Région:  Manitoba
  • Impact: 

    Raysolar apporte des systèmes d’énergie propre chez nous et partout dans le monde.

  • Projet: 

    Raysolar

  • Catégorie:  Francophone, Technologie propre, Commerce
  • Date de l'histoire:  2019-12-09
Raynald Pambrun de Raysolar

Raysolar, au Manitoba, installe des systèmes d’énergie solaire et éolienne. Son expertise technique alliée à sa capacité de travailler dans les deux langues officielles du Canada lui a ouvert des portes qui lui ont permis de s’étendre dans des pays francophones en Afrique.

Le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) a aidé Raysolar à établir des relations au Mali et au Burkina Faso. Cela a permis à l’entreprise d’accroître ses ventes.

Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) finance le CDEM à titre d’organisation francophone à vocation économique. Il s’agit de l’un des moyens employés par DEO pour aider les communautés de langue officielle en situation minoritaire de l’Ouest canadien à stimuler leur économie.

Le programme Croissance et productivité des entreprises (CPE) soutient également Raysolar. Le programme CPE aide les entreprises à croître plus rapidement et à devenir plus productives et concurrentielles tant dans les marchés nationaux qu’internationaux.

Raysolar apporte l’énergie renouvelable en Afrique (Durée : 2:33 minutes)

Transcription : « Raysolar apporte l’énergie renouvelable en Afrique »

(La caméra effectue une mise au point sur une enseigne de Raysolar sur laquelle on peut lire « RAYSOLAR est. 2009 renewable energy made easy! Sales. Solutions. Design. RAYSOLAR.CA ».)

(RAY PAMBRUN – voix hors champs) Je m’appelle Raynald Pambrun. Mon entreprise c’est Raysolar.

(La caméra passe à un plan de RAY PAMBRUN devant des panneaux solaires, puis des photos de RAY enfant et de son père ainsi que des vidéos de RAY dans des réunions et de matériel promotionnel et d’enseignes de Raysolar sont insérées dans la partie suivante de l’entrevue.)

(RAY PAMBRUN) Grandir dans la famille Pambrun, on se parlait tous en français. Mon père et ma mère aussi, c’était ah ah ah ah, tu sais ils nous entendaient dans les couloirs, puis ils disaient, vous parlez français, vous parlez français. Mais c’est mon père qui a vraiment toujours dit, un jour tu vas te rappeler de cette conversation, Ray, tu vas voir, tu vas être capable de mettre ça dans ton emploi, peut-être dans tes choses d’affaires. Ça fait au-dessus de vingt ans puis on est ici là. On est en train de travailler avec le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso.

(Des vidéos de la circulation dans une ville africaine sont insérées dans la partie suivante de l’entrevue, ainsi que des vidéos et des photos de RAY lors de réunions, de matériel promotionnel de Raysolar, d’équipement de panneaux solaires et de RAY installant des panneaux solaires avec des employés dans différents lieux à l’extérieur et pendant diverses saisons.)

(RAY PAMBRUN) J’ai fait une mission là-bas, ça fait un a passé. Maintenant, on est sur le terrain. Avec le solaire, on a vraiment trois saisons. Mais avec l‘Afrique, j’avais rencontré du monde qui avait des atouts et aussi qui avait de l’expérience, pas directe dans le domaine renouvelable, mais j’ai dit, si je peux prendre mes expériences, comme homme d’affaires, puis on a les ressources, puis on peut prendre le monde qui ont les connaissances, on met ça ensemble, puis on s’en va exploiter un nouveau marché. Quand je suis déménagé ici, l’entreprise au Manitoba, j’ai rencontré de monde du CDEM. J’ai commencé à parler à du monde qui ont dit, hé, il y a une opportunité là-bas. Ça a fait les connexions. À ce point-ci, où je suis en train de vraiment exploiter les opportunités en français, ça a vraiment ouvert des portes que j’aurais pas même pensé. Pas même pensé.

(Des photos de RAY enfant et de son père ainsi que des vidéos de la circulation dans une ville africaine sont insérées dans la partie suivante de l’entrevue.)

(RAY PAMBRUN) Mon père était pas un homme d’affaires, mais il a travaillé pour des grosses corporations. Sa carrière a été faite dans l’automobile. Mais c’est mon père qui tout ouvert le marché dans le Nouveau-Brunswick, dans les maritimes, au Québec, pour les grosses corporations. C’est parce que lui était bilingue. Si t’étais pas capable de parler le français, c’était comme une insulte, c’était comme une insulte. Tu vas venir ici, essayer de nous vendre des produits, puis t’es même pas capable de nous parler en français? Récemment, il m’a repartagé cette histoire-là. Puis j’ai partagé avec lui ce que je faisais avec l’Afrique, puis aussi à St-Boniface. Alors il a dit, tu vois, je t’ai dit, un jour…

(La vidéo passe à un plan de l’enseigne commerciale de Raysolar, puis effectue un fondu au blanc.)

(Mot-symbole DEO)

(Logos de Be Leaf Media et du CDEM)

(Mot-symbole Canada)