Sélection de la langue

Recherche

Mise à l'essai de produits médicaux comme les masques respiratoires N-95 pour lutter contre la COVID-19

Success Story Info

  • Organization: 

    Orthopaedic Innovation Centre (OIC)

  • Région:  Manitoba
  • Impact: 

    Une entreprise du Manitoba améliore ses services de test et devient un laboratoire accrédité à l’international pour des produits médicaux comme les masques N-95.

  • Projet: 

    Achat d'équipement d'essais par l'OIC

  • Catégorie:  Innovation
  • Date de l'histoire:  2021-05-12
Trevor Gascoyne, directeur des Opérations, Orthopaedic Innovation Centre à Winnipeg

Le gouvernement et l’industrie collaborent pour assurer la santé et la sécurité des Canadiens pendant la pandémie de COVID-19. Le travail de transformation de l’Orthopaedic Innovation Centre (OIC) de Winnipeg en est un exemple. L’OIC a vu le jour en 2010 sous la forme d’un partenariat entre le Concordia Joint Replacement Group, la Concordia Foundation, le gouvernement provincial du Manitoba et Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO). Precision ADM a été créée à partir du savoir-faire de l’OIC en tant que fabricant d’appareils médicaux et de produits aérospatiaux.

En réponse à la pandémie, Precision ADM s’est orientée vers la production d’équipement de protection individuelle (EPI) et d’autres produits médicaux dont le besoin était extrême. L’OIC a demandé à DEO de financer sa nouvelle division de mise à l’essai de produits d’EPI. Il a donc été en mesure de fournir des services essentiels de mise à l’essai à Precision ADM et à d’autres fabricants d’EPI de l’Ouest canadien dans le but de répondre à la demande canadienne. La collaboration étroite entre l’OIC et Precision ADM a permis de produire localement un volume élevé d’EPI et de produits de diagnostic et de les amener sur le marché canadien.

L’OIC insiste sur l’importance de DEO et d’autres partenaires dans la croissance de son entreprise et dans le démarrage d’autres entreprises du secteur de la biotechnologie. Le financement de DEO a contribué à la création de plus de 150 emplois, ce qui s’est traduit par des millions de dollars en recherche et développement et des millions de dollars en valeur commerciale au Manitoba et dans l’Ouest canadien.

Mise à l'essai de produits médicaux comme les masques respiratoires N-95 pour lutter contre la COVID-19 (Durée : 3:58 minutes)

Transcription : Mise à l'essai de produits médicaux comme les masques respiratoires N-95 pour lutter contre la COVID-19

[musique]

(Texte à l'écran : Tous les protocoles liés à la COVID-19 ont été respectés durant la réalisation de ce film.)

(Texte à l'écran : Orthopaedic Innovation Centre)

(Vue intérieure d'OIC Precision Labs)

(TREVOR GASCOYNE, DIRECTEUR DES OPÉRATIONS, ORTHOPAEDIC INNOVATION CENTRE INC.) OK, je suppose que je devrais vous regarder, vous, et non la caméra?

(Intervieweur – voix hors champ) Oui. (Rires)

(TREVOR GASCOYNE) OK, parfait.

MARTIN PETRAK, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL, ORTHOPAEDIC INNOVATION CENTRE INC.) 5, 6, 7, 8.

(INTERVIEWER - voix hors champ) OK, c'est bon.

(MARTIN PETRAK) C'est bon? OK.

(Vue extérieure d'OIC Precision Labs)

(MARTIN PETRAK) L'Orthopaedic Innovation Centre a été fondé en 2010 dans le cadre d'un partenariat entre le Concordia Joint Replacement Group, la Concordia Foundation et, à ce moment-là, le gouvernement du Manitoba et Diversification de l'économie de l'Ouest Canada.

(Image de dispositifs médicaux)

(TREVOR GASCOYNE) Nous offrons trois principaux types de services.

(Diverses scènes de techniciens qui utilisent de l'équipement et qui testent des dispositifs)

(TREVOR GASCOYNE - voix hors champ) Le premier est notre service de recherche clinique, dans le cadre duquel nous travaillons avec des patients pour les faire participer à diverses études de recherche. Nous testons aussi des prothèses orthopédiques. Nous testons la durabilité de prothèses articulaires, de prothèses du genou et de la hanche et puis, plus récemment, grâce au soutien de DEO, nous avons commencé à tester de l'équipement de protection individuelle, ici dans notre laboratoire.

(Image d'équipement)

(TREVOR GASCOYNE) Avec l'arrivée de la pandémie en mars dernier…

(Diverses scènes de techniciens et d'équipement utilisé pour les tests)

(TREVOR GASCOYNE - voix hors champ)Precision ADM a souhaité produire de l'EPI et d'autres produits médicaux qui étaient en très forte demande à cause de la pandémie, et il était tout à fait logique que l'Orthopaedic Innovation Centre puisse tester et évaluer les produits fabriqués par Precision ADM. Donc, grâce à l'étroite collaboration entre nos deux entreprises, nous avons pu commercialiser et produire localement un volume élevé de produits, ici au Canada, pour le marché canadien.

(Scène avec équipement et technicien)

(TREVOR GASCOYNE) Le principal test de l'EPI est d'évaluer son efficacité à filtrer l'air.

(Diverses scènes de tests d'EPI, d'équipement et de techniciens)

(TREVOR GASCOYNE - voix hors champ) Nous faisons ce qu'on appelle un test d'efficacité de filtration des particules. On crée un nuage de particules, on pulvérise ce nuage sur un masque et on mesure la capacité du masque à supprimer ces particules de l'air qu'on lui demande d'absorber. On fait aussi quelques autres tests complémentaires, pour évaluer l'ajustement du masque sur le visage, et la facilité ou la difficulté de respirer avec le masque. Certains de nos tests plus spécialisés consistent à évaluer la résistance du masque aux fluides qui frappent sa surface, par exemple s'il est utilisé en milieu opératoire, et nous devons aussi mesurer l'inflammabilité du masque, parce qu'il s'agit d'un vêtement.

(Scène d'un masque en train d'être testé)

(MARTIN PETRAK) Puis nous avons commencé à explorer la fabrication additive et l'impression 3D.

(Images de dispositifs médicaux et scènes de techniciens qui utilisent de l'équipement et qui testent des dispositifs)

(MARTIN PETRAK - voix hors champ) Et nous avons commencé à comprendre de plus en plus que l'impression 3D pouvait être utilisée comme outil pour fabriquer des dispositifs médicaux dans un format personnalisé adapté au patient. Nous avons commencé à développer de la propriété intellectuelle sur des matériaux, et sur les procédures pour tester ces matériaux, et cela nous a naturellement amenés à évaluer comment nous pourrions commercialiser beaucoup plus de produits issus de la fabrication additive. Et c'est là que DEO est de nouveau entré en scène et nous a aidés à créer une nouvelle capacité en nous donnant un soutien pour l'établissement d'un centre de fabrication médicale et aérospatiale à l'aide de l'impression 3D de métaux. À ce moment-là, l'évolution naturelle nous a amenés à créer une nouvelle entreprise, appelée Precision ADM.

(MARTIN PETRAK)

Precision ADM est en fait un produit dérivé des capacités de test de l'Orthopaedic Innovation Centre, sous forme de fabrication, et nous pouvons maintenant fabriquer et tester des produits au Manitoba, une première au pays.

 

(Diverses scènes d'équipement et de dispositifs médicaux en train d'être testés)

(MARTIN PETRAK) Je crois qu'il est essentiel que les gens comprennent à quel point DEO et d'autres partenaires ont joué un rôle important dans la croissance de l'Orthopaedic Innovation Centre. Ils nous ont aidés à croître non seulement dans notre propre entreprise, mais aussi en nous aidant à lancer d'autres entreprises. Nous avons pu, grâce à l'établissement d'autres entreprises et d'autres organisations, créer 150 emplois, des millions de dollars de recherche et développement et des millions de dollars de valeur commerciale au Manitoba et dans l'Ouest canadien.

(mot-symbole DEO)

(mot-symbole « Canada »)

[La musique s'arrête]

Date de modification :