Sélection de la langue

Recherche

Vers une Stratégie de croissance de l’Ouest canadien

Voir la version imprimable : PDF

Introduction

La nouvelle économie mondiale transforme la façon dont les entrepreneurs exploitent leurs entreprises. En effet, les changements dans le paysage concurrentiel d'aujourd'hui poussent les entreprises à repenser leurs stratégies pour dépasser les limites traditionnelles.

C'est pourquoi le gouvernement du Canada accueille favorablement vos commentaires sur l'avenir de l'économie de l'Ouest canadien. Ensemble, nous élaborerons une Stratégie de croissance de l'Ouest canadien qui aidera à jeter les bases de notre réussite à long terme d'ici cinq ans, dix ans et au-delà.

Le document de mobilisation vise à recueillir les commentaires du public pour aider à élaborer la stratégie la plus efficace pour la croissance économique. Il est important que les points de vue des personnes qui participent le plus activement à la définition des fondements de cette Stratégie de croissance de l'Ouest canadien.

Étant donné que la diversité fait notre force, ce document de mobilisation vise à obtenir le point de vue :

  • de l'industrie;
  • des entreprises;
  • des collectivités rurales et municipalités;
  • des Premières Nations, Métis, Inuits et organismes;
  • des femmes, jeunes et nouveaux immigrants;
  • des organisations de développement économique;
  • des centres d'innovation;
  • des groupes de réflexion et universités;
  • des Canadiens en particulier.

À la base, la stratégie consiste à faire croître l'économie, à attirer des investissements et à créer des emplois de classe moyenne pour les Canadiens. Pour ce faire, nous devons faire preuve d'audace et travailler ensemble pour concentrer nos efforts sur la progression des forces régionales de l'Ouest canadien.


Table des matières

Quel est le paysage régional actuel ?

Au cours des deux dernières décennies, les forces de l'Ouest canadien ont contribué à stimuler la croissance économique nationale. En effet, en 2017, l'économie régionale a augmenté à 651 milliards de dollars.

C'est 38 % de l'économie totale du canada

Toutefois, pour que la réussite se poursuive, nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers.

C'est pourquoi nous devons comprendre davantage comment le Canada peut mieux faire croître l'économie, attirer de nouveaux investissements et créer des emplois pour la classe moyenne.

Dans les pages suivantes, vous trouverez  amorces d'une page sur les principaux aspects de l'économie de l'Ouest canadien :

  1. Données démographiques
  2. Premières Nations, Métis et Inuits
  3. PIB réel
  4. Marché du travail
  5. Commerce
  6. Ressources naturelles
  7. PME et entrepreneuriat
  8. Innovation
  9. Compétence

Ce document de mobilisation vise à recueillir vos idées et vos recommandations pour créer une stratégie de croissance efficace pour l'Ouest canadien. À la fin de ce document, vous trouverez des instructions pour partager vos idées.

Veuillez utiliser ces neuf amorces pour vous aider à formuler des recommandations éclairées, afin que nous puissions réussir ensemble.

L'Ouest canadien abrite :

populations

Les quatre populations provinciales dont la croissance est la plus rapide.


55 % des Autochtones du Canada et plus de la moitié des entrepreneurs autochtones du Canada.


Trois entreprises en démarrage en technologie : Slack, Hootsuite, Avigilon.


427 000 petites entreprises actives qui emploient plus de 3,4 millions de personnes.


Les troisièmes plus grandes réserves d'uranium et de pétrole au monde.


Cinq des meilleures universités axées sur la recherche.


Les taux d'emploi les plus élevés du pay.


Science, Technology, Engineering, and Mathematics (STEM) graduates

Près de 400 000 diplômés en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM).

Données démographiques

Jeune, diversifié, croissance

L'Ouest canadien abrite...

  • 32 % de la population du Canada (11,1  millions)
  • 55 % de la population autochtone du Canada (Premières Nations, Métis et Inuits)
  • Les populations provinciales dont la croissance est la plus rapide au Canada

Proportion de la population par âge, recensement de 2016

Diagramme 1: Proportion de la population par âge, recensement de 2016
Version texte

Le diagramme en barres montre la proportion de la population divisée en plages d'âges dans l'Ouest canadien comparativement au reste du Canada. La proportion de Canadiens de l'Ouest âgés de 25 à 39 ans est plus élevée d'environ deux points de pourcentage que celle de la même plage d'âges du reste du Canada. De plus, la proportion du reste du Canada se situant dans la plage d'âges de 50 à 59 ans est plus élevée comparativement à l'Ouest canadien.

Âge Ouest canadien (%) Reste du Canada (%)
0-4 -5.23 5,78
5-9 5,62 6,00
10-14 5,4 5,62
15-19 5,72 5,85
20-24 6,39 6,37
25-29 6,27 7,02
30-34 6,32 7,30
35-39 6,39 6,78
40-44 6,38 6,50
45-49 6,76 6,62
50-54 7,79 7,25
55-59 7,59 7,16
60-64 6,63 6,27
65-69 5,79 5,22
70-74 4,23 3,63
75-79 3,03 2,63
80-84 2,22 1,95
85+ 2,25 2,06

 

Le saviez-vous?

  • Six des villes canadiennes connaissant la croissance la plus rapide sont situées dans l'Ouest : Calgary, Edmonton, Saskatoon, Regina, Lethbridge et Kelowna.
  • 494 490 nouveaux immigrants se sont installés dans l'Ouest entre 2011 et 2016, ce qui représente près de 5 % de sa population.
  • Les provinces de l'Ouest ont toutes une croissance démographique supérieure à la moyenne.

Défis et possibilités

  • L'Ouest canadien a un bassin de talents de plus en plus diversifié et jeune, prêt à accepter les emplois du futur.
  • La population est dispersée sur plus de 2,7 millions de kilomètres carrés, avec des collectivités rurales et éloignées uniques.
  • Au cours de la dernière décennie, l'Ouest canadien a connu le plus grand nombre de catastrophes naturelles majeures parmi toutes les régions du Canada, affectant considérablement les collectivités de la région.

Une population jeune

  • Les populations de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba sont en moyenne plus jeunes de trois ans que celles de l'ensemble du Canada, tandis que la population de la Colombie-Britannique est plus âgée de 1,5 an.
  • La moitié de la population a moins de 40 ans.
  • L'âge moyen de la population autochtone est inférieur d'au moins 10 ans à celui des non- Autochtones.
  • La population de jeunes de l'Ouest devrait croître deux fois plus vite que celle du Canada.

Taux de croissance de la région métropolitaine (2011-2016)

Taux de croissance de la région métropolitaine (2011-2016)
Version texte

La carte géographique montre la croissance de la population des villes de l'Ouest canadien en pourcentages entre 2011 et 2016.

Ville Pourcentage de la croissance de la population
Edmonton 13,9
Saskatoon 12,5
Victoria 6,7
Vancouver 6,5
Kelowna 8,4
Calgary 14,6
Lethbridge 10,8
Regina 11,8
Winnipeg 6,6

 

Vous voulez en apprendre davantage?

Taille et croissance de la population canadienne : faits saillants du Recensement de 2016, Statistique Canada

Les peuples autochtones au Canada : faits saillants du Recensement de 2016, Statistique Canada

Immigration et diversité ethnoculturelle : faits  saillants du Recensement de 2016, Statistique Canada

 

Source : Statistique Canada, Sécurité publique Canada


Premières Nations, Métis et Inuits de l'Ouest

Aider à croître l'économie des autochtones

L'Ouest canadien abrite...

  • Plus de la moitié de la population autochtone (55 %) et de la population des Premières Nations du Canada (57 %).
  • Une jeune population autochtone, 47 % ayant moins de 25 ans.

Paysage

  • Près de 60 % de la population autochtone de l'Ouest canadien réside en Colombie- Britannique (29,2 %) et en Alberta (27,9 %), tandis qu'une proportion plus faible réside au Manitoba (24,1 %) et en Saskatchewan (18,9 %).
  • 24 % des peuples autochtones de l'Ouest vivent dans des réserves.
  • La population autochtone de l'Ouest comprend plus de 550 000 membres des Premières Nations, 350 000 Métis et 5 000 Inuits.
  • Depuis 2006, la population autochtone de la région a augmenté de 32,6 %, ce qui représente plus du double du taux de croissance de la population non autochtone

Défis et possibilités

  • La Saskatchewan et l'Alberta affichaient les taux de chômage les plus élevés chez les Autochtones ne vivant pas dans le Canada atlantique et les territoires du Nord.
  • Les Autochtones vivant dans les réserves sont presque deux fois plus susceptibles de ne pas avoir de diplôme d'études secondaires que ceux qui vivent hors réserve.
  • Combler les écarts en matière d'éducation et de formation entre les populations autochtones et non autochtones pourrait représenter des milliards de dollars de recettes supplémentaires gagnées par la main-d'œuvre autochtone.
  • On a estimé que la taille du marché autochtone canadien était d'environ 30 milliards de dollars en 2016.
  • De 2006 à 2016, le nombre de travailleurs autonomes autochtones dans l'Ouest a augmenté de 46 %.
  • Les organisations de développement économique et d'affaires autochtones, telles que CAADA, ANSAF et Tulo Center offrent des ressources de formation spécialisées aux collectivités et aux entreprises autochtones.

Population autochtone de l'Ouest canadien (2016)

Diagramme 3: Western Canadian Indigenous Population (2016)
Version texte

Le diagramme à secteurs montre les identités de la population autochtone de l'Ouest canadien en 2016 exprimée en pourcentages. La population autochtone totale de l'Ouest canadien en 2016 était de 927 550.

Inuk(Inuit) (%) Identités multiples et autres(%) Premières Nations (%) Métis (% Total (#)
0,5 1,9 59,7 37,8 927,550

 

Le saviez-vous?

  • Le Canada s'est engagé à établir une relation renouvelée, de nation à nation, avec les peuples autochtones, fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.
  • Les peuples autochtones de l'Ouest ont également des positions juridiques différentes basées sur leur identité : les Premières Nations selon la Loi sur les Indiens, les Métis et les Inuits conformément à l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982 et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones de 2006.

Vous voulez en apprendre davantage?

Réconciliation : stimuler l'économie canadienne de 27,7 milliards

Les peuples autochtones au Canada : faits saillants du Recensement de 2016, Statistique Canada

The Long and Winding Road Towards Aboriginal Economic Prosperity

Promesse et prospérité : Sondage sur les commerces autochtones 2016

Expanding the Circle: What Reconciliation and Inclusive Economic Growth Can Mean for First Nations and Canada

 

Source: Statistics Canada, TD Economics, National Aboriginal Economic Development Board


Produit intérieur brut (PIB)

Croissance et stabilité

L'ouest canadien abrite...

  • Des économies diversifiées créant près de 38 % du PIB réel du Canada
  • Certains des taux de croissance du PIB les plus élevés au Canada
  • Un PIB par habitant supérieur de 18 % par rapport au niveau national

Prévision de croissance provinciale du PIB réel (fondée sur la moyenne des prévisions du secteur privé)

Diagramme 4: Prévision de croissance provinciale du PIB réel(fondée sur la moyenne des prévisions du secteur privé)
Version texte

Le diagramme en barres montre la croissance du PIB réel des quatre provinces de l'Ouest en 2017 et les prévisions pour 2018 et 2019.

Province Croissance du PIB en 2017 (%) Croissance prévue du PIB en 2018 (%) Croissance prévue du PIB en 2019(%)
Colombie-Britannique 3,9 2,4 2,0
Alberta 4,9 2,3 2,2
Saskatchewan 2,9 1,8 2,3
Manitoba 2,9 1,9 1,4

*Prévision

 

Vous voulez en apprendre davantage?

Résumé de la note de conjoncture provinciale, Le Conference Board du Canada

Perspectives économiques provinciales

Tableaux prévisionnels provinciaux

West is best once again (Financial Post)

Croissance du PBI

  • L'Alberta et la Colombie-Britannique ont connu la croissance la plus rapide parmi les provinces canadiennes en 2017.
  • Des taux de croissance économique plus modérés sont attendus dans toutes les provinces de l'Ouest au cours des deux prochaines années.

Le saviez-vous?

  • L'Ouest canadien contribue à 37,6 % du PIB réel canadien, alors qu'il constitue seulement 32 % de la population.
  • L'Alberta et la Saskatchewan ont le PIB par habitant le plus élevé de toutes les provinces, soit 71 000 dollars et 52 000 dollars, respectivement

Défis et possibilités

  • Le faible prix de l'énergie et des autres ressources pourrait continuer de limiter la croissance, particulièrement en Alberta et en Saskatchewan.
  • Un ralentissement du marché du logement en Colombie-Britannique et une stabilisation des principaux projets de construction au Manitoba auront également une incidence sur la croissance.
  • L'incertitude commerciale peut créer un risque pour la croissance économique des provinces.
  • De nouveaux domaines de croissance prometteurs, notamment les technologies propres et l'agriculture et la production alimentaire novatrices, peuvent contribuer à diversifier l'économie de l'Ouest.
  • Le Canada s'est classé au 32e rang parmi les 35 pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en ce qui concerne son ouverture à l'investissement direct étranger (IDE). Le Canada a attiré 55 % moins d'IDE en 2017 par rapport à 2013.

 

Source : Statistique Canada,TD Economics, Conference Board du Canada, RBC Economics, analyse menée par l'OCDE


Marché du travail

Durable et inclusif

L'Ouest canadien abrite...

  • 6 millions de travailleurs, soit 32 % de la population active; du Canada
  • Un taux de participation régional (67 %) plus élevé que le taux de participation national (65 %)
  • Plus de la moitié des emplois autochtones du Canada (339 000)

Principales industries par emploi (estimations et part du total régional)

  1. Commerce de détail (740 000) – 11,4 %
  2. Soins de santé et aide sociale (735 000) – 11,3 %
  3. Construction (580 985) – 9,0 %
  4. Services d'hébergement et de restauration (504 000) – 7,8 %
  5. Services éducatifs (464 000) – 7,2 %
  6. Services professionnels et scientifiques (455 000) – 7,0%
  7. Fabrication (391 000) – 6,0 %
  8. Administration publique (365 000) – 5,6 %
  9. Transport et entreposage (327 000) – 5,0 %
  10. Autres services (301 000) – 4,6 %

Défis et possibilités

  • Le taux de chômage chez les Autochtones (15,7 %) est plus du double de celui des non-Autochtones (7,0%).
  • Le taux d'emploi des femmes dans l'Ouest canadien est supérieur à la moyenne nationale (58,4 % par rapport à 56,7 %), mais un écart important demeure par rapport au taux chez les hommes (66,3 %).
  • L'adoption de l'automatisation, de l'intelligence artificielle et d'autres technologies pourrait entraîner des changements dans les professions qui représentent actuellement plus du tiers de l'emploi dans l'Ouest canadien.
  • 80 % des travailleurs de l'Ouest travaillent à temps plein, tandis que 20 % sont employés à temps partiel (2017). Au cours des cinq dernières années, les postes à temps partiel ont augmenté presque trois fois plus rapidement que les emplois à temps plein.

Le saviez-vous?

  • Les jeunes âgés de 15 à 34 ans représentent 35 % de la main-d'œuvre du Canada.
  • 62 % des adultes (de 25 à 64 ans) ont terminé des études postsecondaires.

Aperçu du marché du travail

British Columbia

Colombie-Britannique
Emplois : 2 305 690
Taux de chômage : 6,7 %
Taux de participation : 63,9 %
Revenu moyen : 57 459 $

 


Alberta

Alberta
Emplois : 2 096 105
Taux de chômage : 9,0 %
Taux de participation : 71,8 % Revenu moyen : 73 410 $

 


Saskatchewan

Saskatchewan
Emplois : 544 095
Taux de chômage : 7,1 %
Taux de participation : 68,3 % Revenu moyen : 58,420 $


Manitoba

Manitoba
Emplois : 617 465
Taux de chômage : 6,7 %
Taux de participation : 66,1 % Revenu moyen : 53 219 $

Source : Recensement de 2016

Vous voulez en apprendre davantage?

Bilan annuel du marché du travail, 2017

Risk and Readiness: The impact of automation on provincial labour markets

Les jeunes Canadiens et le travail à temps plein : Une transition plus lente

 

Source : Statistique Canada, Institut C. D. Howe


Commerce

Diversifier les produits et les marché

L'Ouest canadien abrite...

  • Des industries qui ont contribué à 37 % des exportations du Canada.
  • Le plus grand port du Canada, qui a traité 142 millions de tonnes de fret d'une valeur de 200 milliards de dollars en 2017.
  • Des ressources naturelles abondantes et variées prêtes à approvisionner une classe moyenne mondiale croissante.

Commerce international

  • En 2017, l'Ouest canadien a exporté plus de 186 milliards de dollars de biens (37 % des exportations nationales) et importé 113 milliards de dollars de marchandises (20 % des importations nationales).
  • Les principales destinations des exportations étaient les États-Unis (72 %), la Chine (8 %) et le Japon (4 %).
  • 41 % des exportations étaient liées au pétrole et au gaz.
  • Les exportations de services en 2016 étaient de 88 milliards de dollars, soit 25 % des exportations totales de l'Ouest canadien.
  • Les exportations de l'Ouest canadien ont augmenté de 42 milliards de dollars (14 %) entre 2011 et 2016, malgré le prix moins élevé du pétrole.

Le saviez-vous?

  • Le port de Vancouver est le plus grand port du Canada et le troisième en Amérique du Nord.
  • L'Ouest canadien produit 62 % de l'agriculture à valeur ajoutée du Canada.
  • Une classe moyenne croissante – qui devrait représenter 60 % de la population mondiale d'ici 2021 – crée une forte demande de produits alimentaires, de ressources en combustibles et de biens et services.

Défis et possibilités

  • L'Ouest canadien accroît ses échanges avec des économies émergentes comme la Chine et l'Inde, mais il existe de nombreuses possibilités d'augmenter encore plus notre part du marché.
  • Bien que l'incertitude entourant le commerce mondial a généré un environnement de marché difficile, l'expansion et la diversification des marchés d'exportation peuvent également offrir de nouvelles possibilités pour les biens et les services de l'Ouest canadien.
  • L'Ouest canadien peut disposer de plus de possibilités d'accroître ses échanges commerciaux grâce aux efforts déployés par le Canada pour devenir un État associé du bloc de l'Alliance du Pacifique et au moyen d'accords comme l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne.

Exportations de l'industrie de l'Ouest canadien par valeur (2017)

Diagramme 5: Exportations de l'industrie de l'Ouest canadien par valeur (2017)
Version texte

Au total, l'Ouest canadien a exporté pour 186 milliards de dollars de biens en 2017. Le secteur du pétrole et du gaz a été le plus important contributeur aux exportations, constituant 41 % du total.

Ouest canadien %
Agriculture 12 %
Extraction de pétrole et de gaz 41 %
Exploitation minière 8 %
Fabrication d'aliments 7 %
Fabrication de produits en bois 6 %
Fabrication de papier 4 %
Fabrication de produits chimiques 6 %
Fabrication de machines 3 %
Fabrication de matériel de transport 2 %
Autre 11 %

*Prévision

 

Valeur totale des exportations : 186 G$

Vous voulez en apprendre davantage?

The Pacific Alliance: Why it's (Still) Important for Western Canada, Canada West Foundation

Vancouver and the opportunity of an emerging Pacific nexus, Canada West Foundation

Western Canada's Trading Relationship with China, Canada West Foundation

L'AECG : Un accord commercial progressiste pour renforcer la classe moyenne

The Numbers Behind the World's Closest Trade Relationship, Visual Capitalist

Diversification des exportations, Statistique Canada

Source : Statistique Canada, Ressources naturelles Canada


Ressources naturelles

Abondantes, responsables, concurrentielles

L'Ouest canadien abrite...

  • Les plus grandes réserves de potasse et les troisièmes réserves d'uranium et de pétrole brut du monde
  • 94 % de toute la production de pétrole brut au Canada
  • 96 % de tout le gaz naturel produit au Canada

Énergie et exploitation minière

  • L'Alberta et la Saskatchewan sont les plus grands producteurs de pétrole et de gaz au Canada.
  • La Saskatchewan est le plus grand producteur et exportateur de potasse au monde et elle produit 23 % de l'approvisionnement mondial en uranium.

Ressources renouvelables

  • La Colombie-Britannique est le plus grand producteur et exportateur de bois d'œuvre et d'autres produits forestiers du Canada.
  • Près de 89 % de l'électricité de la Colombie- Britannique et 97 % de l'électricité du Manitoba provient de la production hydroélectrique.

Le saviez-vous?

  • Les peuples autochtones participent à un vaste éventail d'exploitation des ressources naturelles, y compris les projets liés à la foresterie, au gaz naturel liquéfié, au pétrole et au gaz, aux pipelines et à la potasse, et les autres projets miniers.
  • 95 % du pétrole et du gaz exportés du Canada en 2017 provient de l'Ouest canadien.
  • En 2016, les industries de la foresterie, de la pêche, de l'exploitation des carrières, du pétrole et du gaz ont employé 242 000 personnes.
  • Le secteur des ressources a également eu une grande incidence indirecte. Plus précisément, le secteur de l'énergie génère un nombre important d'emplois dans la construction, les services et la recherche.

Défis et possibilités

  • La volatilité des prix des produits de base crée des cycles d'expansion et de ralentissement.
  • Un manque de capacité pipelinière limite les exportations de pétrole brut.
  • Les entreprises de l'Ouest canadien investissent dans des solutions en matière d'énergie propre. En 2014, l'industrie pétrolière et gazière a dépensé 6,5 milliards de dollars pour protéger l'environnement; plus que toute autre industrie.
  • Les droits imposés par les États-Unis réduisent la compétitivité des producteurs de bois d'œuvre de résineux et des fabricants de papier. Bien que la forte demande du marché et les prix élevés du bois d'œuvre ont contribué à atténuer l'incidence, les petits producteurs et les fabricants indépendants sont vulnérables si la demande ou les prix diminuent.

La part de l'Ouest quant à la production de ressources canadiennes

Diagramme 6: La part de l'Ouest quant à la production de ressources canadiennes
Version texte
Production de ressources %
Bois d'euvre 63  %
Pétrole brut 94  %
Gaz natural 96  %
Potasse 100  %
Uranium 100  %

 

Vous voulez en apprendre davantage?

Faits sur les ressources naturelles au Canada

Faits saillants sur l'énergie

Canada's Oilsands Innovation Alliance

Ressources naturelles : Grands projets prévus ou en voie de mise en œuvre — 2018 à 2028

Faits sur les minéraux et les métaux

 

Source : Statistique Canada, Ressources naturelles Canada


PME et entrepreneuriat

Renforcer notre culture d'entreprise

L'Ouest canadien abrite...

  • 427 000 petites et moyennes entreprises (PME) employant plus de 3,4 millions de personnes (2015)
  • 494 500 travailleurs autonomes qui ont créé leurs propres entités sociales (2017)
  • Plus de la moitié des entrepreneurs autochtones du Canada

Contribution des petites entreprises au PIB (2016)

Diagramme 7: Contribution des petites entreprises au PIB (2016)
Version texte

Les petites entreprises ont contribué à 31 % du PIB du Canada en 2016. Le taux de contribution était inférieur à la moyenne au Manitoba, comparable à la moyenne en Saskatchewan, et supérieur à la moyenne en Alberta et en Colombie-Britannique.

Geography Contribution to GDP by small businesses
Canada 31%
Manitoba 28%
Saskatchewan 31%
Alberta 35%
Géographie 34%

 

5 principaux secteurs des PME (2017)

Diagramme 8: 5 principaux secteurs des PME (2017)
Version texte

L'illustration montre les cinq principaux secteurs des petites et moyennes entreprises (PME) de l'Ouest canadien en 2017. Le secteur comptant le plus grand nombre de PME était celui de la construction, soit 56 330.

Secteur Construction Services professionnels, scientifiques et techniques Vente Soins de santé et aide sociale Autres services
Nombre d'entreprises 56 330 52 405 47 535 38 405 38 275

 

Source : Statistique Canada, TD Economics,Vancouver Economic Commission, MacLean's

Le saviez-vous?

  • L'Ouest canadien abrite trois des cinq plus grandes jeunes entreprises technologiques du Canada (jeunes entreprises évaluées à plus d'un milliard de dollars) : Slack, Hootsuite et Avigilon.
  • L'Alberta compte le plus grand nombre de PME par rapport à la population en âge de travailler
  • Le taux de travailleurs autonomes dans les zones rurales de l'Ouest canadien est presque deux fois plus élevé que celui des zones urbaines (29 % par rapport à 16 %), ce qui est en partie attribuable au plus grand taux de travail indépendant dans les secteurs de l'élevage et de l'agriculture.
  • Le magazine Maclean's a classé 5 universités de l'Ouest canadien parmi ses « 20 meilleures universités canadiennes dans le domaine des affaires » (2017).

Défis et possibilités

  • Seulement 16 % des PME canadiennes appartiennent majoritairement à des femmes.
  • 29 % des travailleurs autonomes de l'Ouest canadien sont des créateurs d'emplois qui ont des employés.
  • Seulement 2 % des PME canadiennes sont exploitées par des entrepreneurs autochtones.
  • 12 % des PME canadiennes étaient des exportatrices et 89 % des exportateurs ont vendu aux États-Unis (2014).

Vous voulez en apprendre davantage?

Les nouvelles entreprises Canadiennes : Taux de naissance et de survie au cours de la période de 2002 à 2014, mai 2018

Comparaison du rendement des petites et moyennes entreprises détenues majoritairement par des femmes et de celles détenues majoritairement par des hommes, novembre 2016

L'édition de juin 2016 des Principales statistiques relatives aux petites entreprises

Innovation

Convertir l'ingéniosité en croissance

L'Ouest canadien abrite...

  • 33 700 chercheurs du secteur privé en 2015 (deux tiers viennent de la Colombie-Britannique)
  • Cinq des quinze meilleures universités de recherche canadiennes
  • Des entreprises qui vendent des technologies de pointe dans les industries comme les services numériques, l'agroalimentaire et les technologies propres

Investissement de capital de risque dans l'ouest canadien (en millions de dollars)

Diagramme 8: Investissement de capital de risque dans l'ouest canadien (en millions de dollars)
Version texte

Le diagramme en barres montre les montants d'investissements de capital dans l'Ouest canadien de 2006 à 2016. Les investissements ont atteint 600 millions de dollars en 2007, puis ont chuté à leur plus bas niveau en 2009, soit à un peu plus de 200 millions de dollars. Les investissements se sont accrus après cette période, atteignant un sommet de près de 800 millions de dollars en 2014, et chutant à 600 millions de dollars en 2016. Entre 2006 et 2016, la Colombie-Britannique a reçu le plus d'investissements et la Saskatchewan en a reçu le moins.

Année Manitoba Saskatchewan Alberta Colombie-Britannique
2006 17,06 millions 27,25 millions 30,57 millions 336,81 millions
2007 47,81 millions 55,83 millions 155,57 millions 342,18 millions
2008 5,07 millions 27,17 millions 121,41 millions 241,09 millions
2009 9,61 millions 11,77 millions 63,09 millions 152,15 millions
2010 14,95 millions 7,52 millions 84,38 millions 225,12 millions
2011 24,65 millions 16,51 millions 148,93 millions 230,13 millions
2012 30,97 millions 65,6 millions 95,19 millions 199,57 millions
2013 15,18 millions 11,76 millions 161,48 millions 435,96 millions
2014 31 millions 17,34 millions 214,1 millions 528,67 millions
2015 4 millions 2,95 millions 134,92 millions 383,61 millions
2016 147,34 millions 17,4 millions 24,35 millions 420,07 millions

 

Accès au capital

  • L'Ouest a attiré 609 millions de dollars en capital de risque en 2016, rendement bien en deçà de ceux de l'Ontario (1,4 milliard de dollars) et du Québec (1,1 milliard de dollars).
  • Plus de 60 % du capital de risque de l'Ouest canadien a été investi en Colombie-Britannique.
  • La plupart des ententes d'investissement en capital de risque au démarrage se situent entre 1 et 3 millions de dollars.

Défis et possibilités

  • Les entreprises novatrices n'ont souvent pas l'investissement nécessaire pour prendre de l'expansion.
  • Les entreprises de l'Ouest dépensent moins sur la recherche et le développement par rapport au reste du Canada.
  • Le financement d'entreprises novatrices crée des emplois de grande qualité et permet de concevoir de nouveaux produits et services.
  • La moitié des entrepreneurs définissent le financement comme leur principal défi.
  • Le Canada a été classé 12e sur 16 pays de même niveau pour ce qui est du rendement de l'innovation, et les quatre provinces de l'Ouest ont présenté une cote inférieure à celle de l'Ontario et du Québec.

Le saviez-vous?

  • Il y a un investissement en capital de risque plus élevé à Boston, au Massachusetts, que dans l'ensemble du territoire canadien.

Recherche et développement

  • Les dépenses intérieures en recherche et développement (R-D) pour le secteur des entreprises (DIRDE) dans l'Ouest ont été de 4,2 milliards de dollars en 2015, soit un quart du total canadien.
  • Le secteur des technologies de l'information et des communications (TIC) représentait 955 millions de dollars des DIRDE; deux tiers ont été dépensés en Colombie-Britannique.
  • Le secteur pétrolier et gazier de l'Alberta représentait 807 millions de dollars des DIRDE.

Dépenses en recherche et développement dans l'Ouest canadien (2015)

Diagramme 9 : Dépenses en recherche et développement dans l'Ouest canadien (2015)
Version texte

Le diagramme à secteurs montre les montants dépensés en recherche et développement dans l'Ouest canadien en 2015.

Entreprises Universités Gouvernementt
4,2 G$ 3,6 G$ 0,5 G$

Vous voulez en apprendre davantage?

DEO : L'État du capital de risque dans l'Ouest canadien

NACO 2017 Report on Angel Investing Activity in Canada

Bulletin d'innovation du Conference Board du Canada l'OCDE : Panorama de l'entrepreneuriat 2017

 

Source : Statistique Canada, Pitchbook, Thomson Reuters, Bilan sur l'innovation du Conference Board du Canada


Compétences

Préparer l'avenir

L'Ouest canadien abrite...

  • 568 universités, collèges et écoles de formation professionnelle
  • Près de 400 000 diplômés en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM)
  • Plus de 82 000 ingénieurs (l'Alberta a la plus grande concentration d'ingénieurs au pays)

Diplômes universitaires dans l'Ouest canadien

Diagramme 8: Diplômes universitaires dans l'Ouest canadien
Version texte

Le diagramme à secteurs montre le nombre de diplômes universitaires dans l'Ouest canadien répartis par type de diplôme. Les nombres de diplômes les plus élevés sont en administration des affaires, en sciences sociales et droit et en santé.

Type de diplôme Nombre
Autres 58 435
Santé 283 220
Génie 23 0175
Mathématiques et informatique 90 245
Sciences technologie 159 330
Administration des affaires 388 445
Sciences sociales et droit 329 365
Sciences humaines 179 245
Arts et communication 64 35
Éducation 275 160

Education

  • Le taux de réussite des études postsecondaires a augmenté et est passé de 43 % en 1990 à 66 % en 2016.
  • Les adultes vivant dans l'Ouest canadien et qui sont sans certificat, sans diplôme ou sans grade sont sans emploi à un taux deux fois plus élevé que les diplômés de niveau postsecondaire.
  • Les travailleurs à temps plein sans diplôme d'études secondaires gagnent un revenu médian de 37 251 $, tandis que les titulaires d'un baccalauréat touchent 72 760 $.
  • Plus de 160 000 personnes étaient inscrites à un programme d'apprentissage (39 % du total canadien) en 2016.

Défis et possibilités

  • Les employeurs doivent attirer, maintenir en poste et perfectionner des talents afin de répondre aux besoins changeants du marché du travail.
  • Les travailleurs vivant dans l'Ouest canadien devront cultiver de nouvelles compétences technologiques ou interpersonnelles pour prospérer dans l'économie de demain. Les employés ont besoin de soutien en ce qui a trait à la formation en milieu de travail et au perfectionnement des compétences tout au long de la vie et ils devront y avoir accès.

Vous voulez en apprendre davantage?

McKinsey Global Institute—Jobs Lost, Jobs Gained

Un pays qui apprend

C.D. Howe Institute—Future Shock? The Impact of Automation on Canada's Labour Market

Le saviez-vous?

  • 23 % des Canadiens de l'Ouest ont un baccalauréat ou un diplôme d'études supérieures; ce chiffre est en deçà de celui de l'Ontario (26 %), mais il dépasse celui du Québec (21 %) et du Canada atlantique (18 %).
  • Les Albertains ont la plus forte proportion en numéracie, le taux d'alphabétisation le plus élevé et les plus grandes aptitudes à résoudre des problèmes. La Colombie-Britannique est également bien cotée dans les trois domaines, alors que le Manitoba se classe dans la moyenne, et les taux de la Saskatchewan sont inférieurs à la moyenne.

Compétences en milieu de travail

  • En moyenne, les diplômés en STIM ont des revenus médians plus élevés par rapport aux autres titulaires de diplômes, mais il y a des différences considérables entre les champs individuels.
  • L'Alberta compte la plus forte proportion de diplômés en STIM au pays.
  • Un sur six nouveaux diplômés titulaires d'un baccalauréat est surqualifié pour le poste qu'il occupe.

Niveaux d'éducation des canadiens de l'Ouest

Diagramme 10: Niveaux d'éducation des canadiens de l'Ouest
Version texte

Le diagramme à secteurs montre les niveaux d'éducation des Canadiens de l'Ouest exprimés en pourcentages.

Sans diplôme d'études secondaires École secondaire Collège, école de formation professionnelle ou grade universitaire Baccalauréat ou diplôme d'études supérieuresr
17 % 29 % 31 % 23 %

 

Source : Statistique Canada, Institut C.D. Howe, Conference Board of Canada


Façons de communiquer vos idées

Le présent document de mobilisation définit le portrait du paysage économique de l'Ouest canadien pour vous aider à formuler des recommandations éclairées afin que nous puissions réussir ensemble. Veuillez nous envoyer vos idées au plus tard le 16 novembre 2018.

Tous les commentaires reçus seront considérés comme publics. Les soumissions seront publiées sur le site Web de la Stratégie de croissance de l'Ouest canadien dans un délai de deux jours ouvrables dans la langue dans laquelle elles ont été soumises. Veuillez lire l'Énoncé de confidentialité et les Conditions d'utilisation de la Stratégie de croissance de l'Ouest canadien.

Forum de discussion en ligneForum de discussion en ligne

 

Inscrivez-vous ici* pour soumettre des idées quant aux façons dont nous pouvons faire croître l'économie de l'Ouest canadien.

*Les utilisateurs seront dirigés vers une plateforme en ligne gérée par un tiers. Pour apprendre comment DEO protégera vos renseignements personnels pendant cette consultation, lisez notre énoncé de confidentialité.

 

Group DiscussionDiscussion de groupe

 

Les collectivités, les organisations et l'industrie sont invitées à organiser des discussions de groupe, puis à faire rapport sur les commentaires des participants.

Consultez la boîte à outils sur la discussion de groupe sur le site Web de la Stratégie de croissance de l'Ouest canadien pour vous aider à planifier une séance et à orienter votre conversation.

 
Courriel

Courriel

Envoyez-nous un courriel à wd.engages-mobilisation.deo@canada.ca faisant état de vos idées ou suggestions.

Mail

Poste

Les soumissions écrites peuvent être envoyées par la poste. Étant donné que le courrier est caractérisé par des retards, veuillez faire parvenir vos idées et vos suggestions au plus tard le 9 novembre 2018 à l'adresse suivante :
Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
A/S : Mobilisation de la Stratégie de croissance de l'Ouest canadien
9700, avenue Jasper, bureau 1500
Edmonton (Alberta) T5J 4H7

Médias sociaux

Médias sociaux

Faites part de vos idées sur Twitter en utilisant le mot-clic : #MonOuestCanadien

 

Cinq Questions :

Que vous habitiez dans une zone urbaine ou en région rurale, que vous fassiez partie d'une jeune entreprise ou que vous soyez un dirigeant communautaire, vous avez des idées au sujet de ce qu'il faut pour bâtir une économie forte. Vous devez nous dire ce qui compte le plus pour vous en ce qui concerne la croissance de l'économie et comment nous pouvons collaborer pour tirer parti de nos forces régionales existantes

Prononcez-vous en répondant aux cinq questions suivantes :

  1. À quoi ressemblera une économie de l'Ouest canadien plus solide dans dix ans?
  2. Quelles sont les meilleures façons de stimuler une nouvelle croissance dans l'Ouest canadien?
  3. Qu'est-ce qui permettra à l'économie autochtone de continuer à croître?
  4. Comment pouvons-nous améliorer la participation économique des groupes sous-représentés (notamment les femmes, les jeunes et les nouveaux immigrants) dans l'Ouest canadien?
  5. Comment les gouvernements, l'industrie et les Canadiens de l'Ouest peuvent-ils collaborer pour faire croître l'économie régionale?
Date de modification :