Histoires d’impact

Ce sont les personnes et les entreprises qui continuent d'avoir des effets positifs dans la vie des gens et les collectivités de l'Ouest canadien. Voici leurs histoires.

Impact stories from official languages minority communities

Histoires d’impact provenant de communautés de langue officielle en situation minoritaire

La Loi sur les langues officielles a 50 ans cette année, et nous célébrons! Le bilinguisme est au cœur de l’identité canadienne et constitue un immense avantage dans le commerce international. Une partie du mandat de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) consiste à aider les communautés de langue officielle en situation minoritaire à prospérer dans l’Ouest canadien. Voici quelques histoires témoignant des façons dont les entrepreneurs francophones que soutient DEO contribuent à bâtir l’économie de l’Ouest canadien.

Lisez ces histoires

feu de forêt

[2019-02-05]

Reconstruction à la suite des feux de forêt en Colombie-Britannique

Les saisons de feux de forêt de 2017 et de 2018 ont été les pires dans l'histoire de la Colombie-Britannique. Les incendies de 2017 ont brûlé une superficie équivalente à deux fois celle de l'île du Prince-Édouard et causé le déplacement de plus de 65 000 personnes. Les incendies de 2018 ont battu ce record en brûlant 2 000 hectares de plus que les incendies de 2017.

Lisez cette histoire

Plusieurs organismes gouvernementaux et la Croix-Rouge ont axé leurs efforts sur les besoins fondamentaux à court terme des résidents, mais les saisons de feux de forêt inégalées ont eu également de graves retombées économiques.

Les petites entreprises représentent 98 % de l'économie rurale de la Colombie-Britannique. Elles sont le pouls des collectivités dans l'ensemble de la province. De nombreux entrepreneurs ayant leurs activités en milieu rural dans les régions les plus durement touchées par les feux de forêt ont été confrontés à des obstacles à la reconstruction. Leur clientèle a diminué. Le personnel a été déplacé. Les recettes étaient à la baisse. La Community Futures Development Association of BC (CFBC) a déclaré que les feux de forêt ont touché jusqu'à 15 000 entreprises.

Heureusement, Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) a collaboré étroitement avec la CFBC. Ensemble, nous avons mis sur pied le Wildfire Business Transition Project (projet de transition pour les entreprises touchées par les feux de forêt). Cette initiative souple a contribué à réduire les retombées économiques des incendies et a offert aux petites entreprises locales un soutien personnalisé pour la reconstruction dans leur collectivité.

DEO a injecté la somme de 1,3 million de dollars dans ce projet, qui a permis à la CFBC de collaborer avec les bureaux de son Réseau de développement des collectivités afin de cibler les entrepreneurs qui avaient le plus besoin de soutien.

Pour certains propriétaires d'entreprises, cela signifiait l'octroi de fonds afin de former de nouveaux employés et relancer les affaires. Pour d'autres, le projet a permis de les encadrer pour qu'ils se remettent sur pied. Pour d'autres encore, cela leur a donné accès à l'aide financière dont ils avaient besoin pour les aider à reconstruire leur moyen de subsistance.

À ce jour, le projet a aidé plus de 2 600 entreprises victimes des feux de forêt de 2017 et de 2018. Ce chiffre comprend 566 entreprises dirigées par des femmes et 487 entreprises autochtones. Cela a également permis de maintenir plus de 2 800 emplois dans la collectivité, ce qui a contribué à reconstruire l'économie locale.

Le risque de feu de forêt demeure une préoccupation pour de nombreuses personnes en Colombie-Britannique après deux années records consécutives. Mais les initiatives comme le Wildfire Business Transition Project peuvent aider. Lorsque nous unissons nos efforts, les petites entreprises sont en mesure de rebondir à la suite de catastrophes naturelles pour bâtir une économie solide et prospère.

femme tenant une laitue pommée

[2019-02-05]

Fonds de développement économique de Churchill et de la région

Les dernières années ont été difficiles pour la ville de Churchill, au Manitoba. En 2016, le port de Churchill a fermé ses installations. Ensuite, en 2017, tous les services ferroviaires ont cessé leurs activités en raison d'inondations. De nombreuses personnes ont perdu leur emploi, et le coût des aliments et du carburant a augmenté considérablement.

Lisez cette histoire

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) a mis en place le Fonds de développement économique de Churchill et de la région (FDECR) en 2016. Ce fonds a pour but de remédier à l'instabilité économique qu'a subie la région de Churchill au cours des dernières années.

La participation locale vient du fait que Community Futures Manitoba, une association tierce, assure la mise en œuvre du FDECR. Un comité de gestion indépendant veille à ce que les décisions par des chefs communautaires et d'entreprises du Nord du Manitoba.

DEO continue de manifester son engagement envers la population de Churchill et de la région environnante. Ses représentants travaillent sur le terrain avec les membres de la collectivité de Churchill afin de cerner les possibilités de développement économique.

DEO a également versé 4,6 millions de dollars pour capitaliser le Fonds lorsque le port a fermé ses installations et que le service ferroviaire a diminué ses activités. Le Ministère a ajouté 2,7 millions de dollars supplémentaires après la perturbation du service ferroviaire causée par les inondations.

Le FDECR a permis de financer un certain nombre de projets à Churchill et dans la région environnante.

L'un d'entre eux est le projet de production en culture hydroponique du Churchill Northern Studies Centre, financé à hauteur de 276 350 $. Ce projet consiste en la mise en place d'un système de culture hydroponique modulaire permettant de cultiver des fruits et légumes frais à l'aide de substances minérales nutritives ajoutées dans l'eau plutôt que dans le sol. Le système prend peu d'espace et constitue une source locale et nouvelle d'approvisionnement en légumes à feuilles alimentaires sains. Il entraîne aussi la création de nouveaux emplois pour les résidents de Churchill et de la région environnante, et pourrait constituer une nouvelle source de revenus pour la communauté.

Un autre projet que le FDECR a appuyé, en versant 243 925 $, est le Programme de désamiantage et d'élimination de la moisissure. Plusieurs bâtiments inoccupés à Churchill contiennent de l'amiante. Ce projet a permis de former 10 anciens employés du port de Churchill au désamiantage et à l'élimination de la moisissure, leur procurant ainsi de nouvelles compétences recherchées. Les deux bâtiments que ce programme a permis d'assainir sont le théâtre de Churchill et l'ancienne école Duke of Marlborough.

Le gouvernement du Canada a fait preuve de diligence pour offrir une solution économique à long terme à la Ville de Churchill et au Nord du Manitoba. Le FDECR n'est qu'un petit morceau du casse-tête.

Le Fonds de développement économique de Churchill et de la région - #NouslAvonsFinancé

Investir dans les peuples autochtones de l'Alberta

Crédit photo : Trade Winds to Success Training Society - [2019-02-05]

Investir dans les peuples autochtones de l'Alberta

En 2015, la Trade Winds to Success Training Society a reçu 1 069 938 $ de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) pour appuyer l'expansion de la formation préalable à l'apprentissage pour les peuples autochtones de l'Alberta.

Lisez cette histoire

La société aide les jeunes Autochtones à développer leurs compétences professionnelles et à se préparer à une carrière dans une vaste gamme de métiers.

Passionné depuis toujours par la menuiserie, Alexander Hunter est un fier récent diplômé du programme préalable à l'apprentissage. La formation l'a aidé à améliorer ses compétences et à renforcer sa confiance dans le travail contractuel dans la menuiserie brute et la fabrication d'armoires. Cela l'a également aidé dans ses propres rénovations domiciliaires.

M. Hunter dit qu'il est vraiment reconnaissant pour chaque aspect du programme. Il reconnaît particulièrement le compagnon d'apprentissage du programme, Roland Large, qui est, selon lui, sage, patient et intelligent.

M. Hunter travaille à un projet dans sa communauté d'origine, la Nation crie de Saddle Lake. Il a l'intention de devenir un compagnon d'apprentissage. Il sait qu'il devra travailler fort, et les clés de sa réussite seront la détermination, l'ambition et la confiance.

Il est facile de comprendre pourquoi l'épouse de M. Hunter et ses trois beaux-enfants sont fiers de son dévouement et de ses réalisations. Il représente un excellent exemple de la raison pour laquelle la Trade Winds to Success Training Society a élaboré ce programme. C'est pourquoi DEO soutient la société et célèbre ses apprenants adultes.

femme menant une expérience

Crédit photo : MOST Facility - Global Institute for Water Security, University of Saskatchewan - [2019-02-05]

Tirer le maximum d'une restauration de site minier

Remettre un site minier dans son état original est beaucoup plus complexe que de simplement le recouvrir de terre et de planter des arbres.

Lisez cette histoire

La conception et les matériaux de la couverture doivent faire en sorte que les déchets de la mine soient à l'abri de l'eau de la pluie et de la fonte des neiges qui pourrait pénétrer la couverture et porter des polluants dans les eaux souterraines. Les propriétaires miniers doivent vérifier les points suivants :

  • les racines des plantes;
  • les terriers d'animaux;
  • les cycles de gel et de dégel;
  • la stabilité de la pente de la couverture.

Les régulateurs veulent aussi savoir que la conception de la couverture fera en sorte qu'elle sera durable pour les années à venir.

En 2015, le Global Institute for Water Securityde l'Université de la Saskatchewan a reçu 1,8 million de dollars de la part du Programme de diversification de l'économie de l'Ouest de DEO pour établir l'installation Mine Overlay Site Testing (MOST) à Saskatoon.

Cette installation mesure la façon dont l'eau se déplace dans une couverture et la manière dont ces flux changent avec le temps. Elle permet de construire des modèles à l'échelle des couvertures dans des remorques de 4 m sur 2 m. Des gicleurs simulent la pluie et la fonte de neige. Incliner la remorque permet de simuler les pentes des collines. Le contenu des remorques peut être gelé et dégelé à répétition, accélérant ainsi le passage des saisons. Des instruments permettent de suivre le déplacement de l'eau dans les différentes couches de matériaux de la couverture.

Cette installation unique permet aux chercheurs de travailler avec les fournisseurs de ressources pour tester les conceptions de couvertures servant à recouvrir les mines fermées. Elle comble un écart entre les expériences de laboratoire à petite échelle et les sites d'essais complexes à grande échelle.

Selon le Global Institute for Water Security, les expériences réalisées dans l'installation permettent de prédire plus précisément la fonction d'une couverture que les essais en laboratoire, à une fraction du temps et des coûts des essais réalisés sur de grandes parcelles d'essai en extérieur.

Les sociétés minières clientes et les firmes d'ingénierie utilisent les résultats de la recherche effectuée à l'installation MOST pour fermer et restaurer les mines d'une manière qui augmente la sécurité pour l'environnement tout en économisant possiblement des millions de dollars.

navigation sous-marine

[2019-02-05]

La technologie de navigation canadienne fait des vagues sur les mers internationales

Plus de 600 bâtiments navals partout dans le monde comptent sur un logiciel de navigation d'OSI Maritime Inc. de la Colombie-Britannique.

Lisez cette histoire

En 1979, la petite équipe d'ingénieurs et d'informaticiens d'OSI se lançait dans la création de logiciels de navigation pour les navires commerciaux.

Aujourd'hui, OSI s'appuie sur un effectif de plus de 110 employés et transforme la navigation en mer. OSI est la seule entreprise canadienne qui fabrique des logiciels complexes essentiels à la navigation.

Située à Burnaby, en Colombie-Britannique, l'entreprise propose des logiciels de « systèmes d'applications » intégrés pour :

  • les navires de guerre;
  • les sous-marins;
  • la sécurité maritime.

L'entreprise utilise une aide financière accordée par DEO pour mettre à jour son système de navigation intégré de précision par cartes électroniques (ECPINS) afin de le rendre conforme aux normes de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

OSI consacre aussi une partie de ces fonds à la mise en marché d'ECPINS. L'entreprise a des bureaux sur quatre continents et approvisionne de sa technologie la marine de 20 pays alliés de l'OTAN.

Le système de navigation tactique intégré (INTS) d'OSI s'appuie sur une conception novatrice adaptable aux environnements militaires les plus exigeants. Dérivé de l'ECPINS, l'INTS est complètement modulable et peut être installé sur de nouveaux navires de guerre comme sur des navires plus anciens afin de soutenir le fonctionnement efficace du navire dans des situations difficiles.

Le plus récent contrat d'OSI a été conclu avec le constructeur naval Damen et la marine sud-africaine. OSI équipera des systèmes suivants trois patrouilleurs multimissions affectés à la défense littorale :

  • l'INTS;
  • le système de contrôle des avantages tactiques (T-ACT);
  • le système intégré de gestion des missions (IMMS).

Fonctionnant à l'aide de capteurs et de réseaux de transmission, ces systèmes d'OSI donneront à la marine sud-africaine un avantage tactique et aideront les navires construits par Damen à réduire le trafic illicite et la pêche illégale.

Des projets innovateurs comme celui-ci ne rendent pas seulement nos océans plus sécuritaires, mais contribuent aussi au succès des PME de la Colombie-Britannique sur la scène mondiale. En soutenant les talents et les innovations locaux, tels que ceux d'OSI, DEO favorise la participation à l'économie et la prospérité des Canadiens.

Éliminer les risques élevés grâce à l'innovation intelligente

Crédit photo : Intelligent Wellhead Systems - [2019-02-05]

Éliminer les risques élevés grâce à l'innovation intelligente

Intelligent Wellhead Systems (IWS) s'y connaît énormément en matière de travail sous pression dans le secteur de l'énergie

Lisez cette histoire

Les fondateurs Mitch Carlson (directeur général) et Brad Martin (dirigeant principal de la technologie) travaillent depuis près de 20 ans dans le domaine du curage sous pression, où des tiges, des tubes et des appareils spécialisés sont insérés dans des puits de gaz et de pétrole sous pression.

Leur savoir de première main à l'égard du stress et des dangers que représente une intervention dans un puits actif les a inspirés à élaborer un nouvel outil visant à accroître l'efficacité et à améliorer la sécurité.

En 2016, Diversification de l'économie de l'Ouest Canada a investi 1,1 million de dollars dans IWS dans le cadre de l'Initiative d'innovation dans l'Ouest (Initiative InnO). Cette somme a permis à Mitch et à Brad de commercialiser le système inVision.

Ce système permet aux responsables du contrôle de la pression de voir à l'intérieur des têtes de puits et d'autres composants sous pression en temps réel. Ils peuvent inspecter les systèmes sous pression sans avoir à créer des points d'entrée qui pourraient avoir des répercussions négatives sur la pression. Ce système fonctionne comme un appareil d'imagerie par résonance magnétique utilisé par les professionnels de la santé pour voir à l'intérieur du corps humain.

Cette technologie améliore l'efficacité et fait économiser aux sociétés pétrolières des millions de dollars en temps non productif lié à l'appareil de forage lors des opérations de forage côtier et en mer dans un puits actif. Elle réduit l'empreinte carbone des opérations pétrolières et gazières en accélérant le rythme du travail à effectuer. Cela signifie que les moteurs diesels nécessaires pour accomplir les tâches fonctionnent moins longtemps. De plus, elle permet d'accomplir un grand nombre de tâches quotidiennes de manière plus sécuritaire.

IWS a fabriqué dix systèmes inVision pour trois secteurs de marché différents dans le monde :

  • Opérations de forage en mer
  • Installation de bouchons et perforation sur terre
  • Puits importants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Travaillant avec de grandes sociétés de services du secteur des champs pétroliers, IWS est en mesure de déployer son système dans le golfe du Mexique, en Arabie saoudite, aux États-Unis et au Canada.

Grâce entre autres au financement de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada et au soutien de l'industrie, IWS a pu étendre la portée d'application de sa technologie pour comprendre les opérations de fracturation hydraulique à terre et en mer.

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada est fier de la façon dont IWS aide les sociétés pétrolières et gazières à prévenir les incidents pouvant potentiellement causer la mort, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer l'efficacité des opérations.

cerisaie

[2019-02-05]

La technologie de Semios aide à réagir aux menaces aux cultures

« Si vous avez mangé aujourd'hui, remerciez un agriculteur », dit l'adage.

Lisez cette histoire

Nous oublions souvent le rôle important que joue l'agriculture dans nos collectivités. L'accès immédiat à des aliments frais nous aide à demeurer en santé et actifs.

Toutefois, qu'arriverait-il si les producteurs étaient incapables de satisfaire à la demande en produits frais?

Heureusement, agriculteurs et ingénieurs travaillent de concert pour qu'il y ait toujours des produits frais en vente. Ils trouvent des solutions novatrices aux problèmes que posent les changements climatiques, les pesticides nocifs et les maladies des cultures.

SemiosBIO Technologies Inc. (Semios) est à la fine pointe de l'innovation agricole. Cette entreprise de la Colombie-Britannique qui innove dans le domaine de l'agrotechnologie réduit l'utilisation des produits chimiques toxiques dans les vergers d'arbres fruitiers et les cultures de noix.

En 2016, Semios a bénéficié d'un investissement de 500 000 $ de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO). Ces fonds ont aidé les producteurs de cerises à accroître la valeur de leurs cultures. Semios combine les mégadonnées et l'apprentissage automatique pour traiter quatre problèmes auxquels les producteurs font face :

  • gel
  • organismes nuisibles
  • maladies
  • irrigation

Voilà qui aide les producteurs à optimiser leurs ressources et à augmenter leurs récoltes chaque année.

Les capteurs exclusifs de Semios peuvent surveiller des aspects comme les conditions météorologiques, la température, l'humidité et la moisissure. Le système envoie aux agriculteurs des alertes par message texte ou courriel dans les cas suivants :

  • gel
  • invasion d'insectes
  • brûlure bactérienne (maladie courante des arbres fruitiers)

Le système de Semios distribue également dans l'air des biopesticides à base de phéromones. Il s'agit d'une solution de rechange propre et bien connue aux pesticides dans les vergers.

Ce système de surveillance et de gestion des cultures réduit la détérioration causée par les organismes nuisibles et la mauvaise irrigation. Il réduit également la contamination des sols attribuable à l'utilisation des pesticides. Ainsi, une plus grande quantité de produits agricoles parviennent dans les commerces.

Lors des BC Export Awards de 2018, on a reconnu la technologie agricole de précision de Semios. L'entreprise a remporté le prix du meilleur exportateur de technologie propre.

Semios aide les producteurs de l'Amérique du Nord à évaluer les menaces auxquelles sont exposées les cultures et à intervenir en conséquence, en temps réel.

D'ici 2019, Semios s'attend à ce que la nouvelle technologie fasse croître les ventes nationales de cinq millions de dollars, et les ventes internationales, d'un million de dollars. Cela signifie que chaque dollar investi par DEO générera des ventes de 20 dollars. Voilà un investissement fructueux!

Le terrain de rêves de Karina LeBlanc

[2018-09-04]

Le terrain de rêves de Karina LeBlanc

Le sport a toujours été une passion pour l'étoile canadienne du soccer olympique Karina LeBlanc. Elle a maintenant un terrain de sport dans sa propre ville de Maple Ridge, en Colombie-Britannique. Là-bas, elle peut transmettre cette passion à la prochaine génération d'athlètes canadiens.

Lisez cette histoire

En mai 2018, la Ville de Maple Ridge a inauguré le terrain Karina LeBlanc au parc Merkley en l'honneur de la plus ancienne joueuse de soccer de l'équipe nationale canadienne.

Grâce à une aide financière de 500 000 $ provenant du Programme d'infrastructure communautaire de Canada 150, la Ville de Maple Ridge a investi 2,5 millions de dollars dans ce terrain utilisable dans toutes les conditions météorologiques, qui comporte :

  • une aire de stationnement améliorée;
  • des sentiers modernisés;
  • de nouvelles structures de jeu;
  • des clôtures et des filets de sécurité;
  • un éclairage amélioré sur le terrain;
  • un nouveau système de drainage.

Le parc présente également une nouvelle œuvre d'art publique appelée « Field of Dreams » [« terrain de rêves »]. Elle représente l'histoire de Maple Ridge, y compris la montée de LeBlanc vers l'excellence sur la scène sportive.

Karina a entamé sa carrière d'athlète sur le terrain qui porte son nom. Aujourd'hui, elle compte 5 participations à la Coupe du monde de la FIFA et 2 participations aux Jeux olympiques, dont une médaille de bronze remportée à Londres en 2012.

Karina a déménagé à Maple Ridge en provenance de la Dominique à l'âge de 8 ans. C'est le sport qui a aidé une fille autrefois timide et parfois intimidée à acquérir la confiance en soi et la passion qui l'ont motivée à poursuivre ses rêves.

Le sport a également aidé Karina à inspirer d'autres personnes dans le cadre de son travail en tant qu'ambassadrice d'UNICEF et après sa carrière d'athlète en tant que conférencière inspirante par l'entremise de la Fondation Karina LeBlanc.

Tout juste avant l'inauguration du terrain, Karina a dirigé un atelier sur le leadership destiné à 20 mentors de jeunes à son alma mater, l'école secondaire de Maple Ridge. À la suite de l'inauguration, ces jeunes femmes ont aidé Karina à diriger un cours pratique de sport destiné à de jeunes joueurs de soccers de Maple Ridge.

Le terrain Karina LeBlanc est plus qu'un investissement économique. C'est un investissement dans la qualité de vie de tous les résidents de Maple Ridge. Il nous rappelle ce que les gens peuvent accomplir grâce au travail soutenu et à la détermination.

Terrain Karina LeBlanc - #NouslAvonsFinancé

Réduire, réutiliser… Repenser le recyclage

[2018-09-04]

Réduire, réutiliser… Repenser le recyclage

Cette dernière goutte de yogourt laissée dans le récipient coûte aux programmes de recyclage des millions de dollars chaque année.

 

Lisez cette histoire

De nombreuses personnes ignorent que déposer certains de leurs articles dans la mauvaise filière de recyclage peut occasionner plusieurs problèmes. Ainsi, une cuillerée de beurre d'arachide laissée dans le pot peut souiller une tonne de papier. Et cela peut faire en sorte que ces articles « recyclables » doivent être envoyés au dépotoir plutôt que d'être recyclés.

La quantité de plastique recyclé a augmenté au cours de la dernière décennie. Cela est attribuable à l'évolution des modes de vie, aux nouveaux types d'emballage et à l'aspect purement pratique du plastique. Cela a entraîné des taux de recyclage plus élevés, mais en faisant place davantage à l'erreur et laissant les municipalités confrontées aux différents problèmes.

Éduquer le public et lui donner des conseils en matière de recyclage peut aider à réduire le problème. Mais l'innovation constitue une façon plus fiable d'améliorer les taux de réussite du recyclage.

Si seulement il existait des matières durables qui étaient également biodégradables...

Une entreprise de l'Ouest canadien a peut-être trouvé la solution. good natured Products Inc., financée dans le cadre de l'Initiative InnO, vise à être le chef de file en Amérique du Nord des produits d'emballage à base végétale. Elle possède déjà plus de 120 clients aux États-Unis et au Canada.

good naturedMC fabrique plus d'une centaine de types d'emballage à base végétale. L'entreprise a pour but de faire cesser le gaspillage monstre de l'industrie d'emballage plastique.

L'entreprise fabrique également une gamme de produits durables pour la maison et le bureau, comme des accessoires de bureau, des poubelles et des chariots. Elle utilise le pourcentage le plus élevé possible de matières renouvelables à base végétale, exemptes de  BPA , de phtalates ou d'autres substances chimiques qui soulèvent des préoccupations.

good naturedMC utilise la norme ASTM D6400 pour tester le degré de compostage de ses matières à base végétale. Ses emballages alimentaires se décomposent dans une installation commerciale de compostage dans un laps de 180 jours. Sur 500 milliards de livres de plastique produites chaque année, seulement 8 % sont recyclées. C'est ce qui rend le plastique compostable très intéressant.

Les emballages à base végétale de good naturedMC comportent un autre avantage : ils ne libèrent pas de substances chimiques dangereuses dans le sol ou dans l'eau! On ne peut en dire autant du plastique conventionnel à base de pétrole.

good naturedMC s'oppose au statu quo.

Associés aux toutes nouvelles pressions et politiques réglementaires à l'endroit des produits de plastique jetables et des tendances vers des pratiques durables, les produits novateurs de good naturedMC ne feront que devenir de plus en plus populaires.

« Nos produits sont durables, écologiques ainsi que bons pour la santé et la planète, affirme Sadaf Sabet, gestionnaire responsable du développement de produits. Nous en sommes très fiers! »

Emballages biodégradables - #NouslAvonsFinancé

Women Building Futures - You got this!

Crédit photo : Women Building Futures [2018-09-04]

Women Building Futures – Campagne « You got this! »

La quête de la participation inclusive à l'économie nécessite un changement de perspectives et un changement des modes de pensée traditionnels. Cette conviction a mené un petit groupe de femmes à créer Women Building Futures (WBF) en 1998.

 

Lisez cette histoire

L'objectif de WBF consiste à préparer les femmes à des carrières dans des industries où elles étaient historiquement sous-représentées. Grâce à la formation et au mentorat dans le domaine des métiers spécialisés, WBF collabore avec l'industrie pour créer des programmes et des possibilités de carrière afin d'aider les femmes à atteindre une sécurité financière susceptible de transformer leur avenir.

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) est très fier d'être associé à WBF depuis 2005. Pendant cette période, DEO a financé 6 projets pour un investissement total d'environ 5,5 millions de dollars. Le financement de DEO a aidé WBF à :

  • élargir des programmes;
  • élaborer des programmes;
  • rénover l'espace d'entrepôt de son installation;
  • offrir des programmes en utilisant de nouvelles approches, telles qu'en ligne et avec des outils de réalité virtuelle.

Avec le soutien de DEO et d'autres, WBF offre aux femmes une nouvelle voie vers la liberté économique. Cependant, suivre cette voie exige du courage, de la détermination, du travail soutenu et de la confiance. Cela signifie que vous devez progresser vers votre objectif même si vous devez confronter votre peur. Prenez, par exemple, Cora-Lee. Elle est la voix derrière la campagne de marketing primée « You Got This » (Tu l'as!) de WBF, qui encourage les femmes à envisager une carrière dans les métiers spécialisés. Cora-Lee dit que devenir une tuyauteuse est une grande fierté parce que cela signifie qu'elle n'a pas reculé devant les défis. La mention Sceau rouge a donné à Cora-Lee son indépendance, son estime de soi et sa capacité à créer un bel avenir pour elle et ses 2 filles.

Ce sentiment d'accomplissement peut être entendu dans de nombreuses histoires du WBF. Helena est fière qu'on la qualifie de dure à cuire et de courageuse lorsqu'elle dit aux gens qu'elle est une chauffeuse de camion de classe 1 professionnelle.

Karlayne, apprentie mécanicienne de chantier de deuxième année, a hâte de servir un jour d'inspiration à un ou une apprenti(e) avide d'apprendre.

Kristen, diplômée du cours Journeywoman Start de WBF, est maintenant électricienne apprentie de première année. Elle aime construire des choses et travailler avec ses mains.

Ces histoires constituent un petit échantillon des milliers de femmes qui ont participé aux programmes de WBF. Leurs histoires expliquent pourquoi DEO est si fier de travailler avec WBF pour atteindre notre objectif commun de participation inclusive dans l'économie de l'Ouest canadien. WBF continue de placer les femmes sur le marché du travail à un taux de 90 %. Cela suggère que WBF a frappé en plein dans le mille en offrant aux femmes les moyens de construire leur avenir grâce à des carrières dans les métiers spécialisés. Le reste, comme on dit, est passé à la « féminhistoire ».

Formation axée sur les compétences pour les femmes - #NouslAvonsFinancé

Il se passe des choses sérieuses chez Serious Labs

Crédit photo : Serious Labs [2018-09-04]

Il se passe des choses sérieuses chez Serious Labs

Mentionnez la tenue d'une formation obligatoire à vos employés, et vous pouvez vous attendre à ce qu'ils gémissent en levant les yeux au ciel. Une entreprise albertaine a cependant découvert comment rendre cette activité peu populaire à la fois efficace et agréable.

 

 

Lisez cette histoire

Serious Labs fait de la formation une expérience intéressante sans pour autant cesser de prendre la sécurité des travailleurs et des chantiers au sérieux. L'entreprise crée des cours interactifs et attrayants qui font appel à la simulation et à la réalité virtuelle. Serious Labs a commencé par travailler avec United Rentals (UR), la plus grande société de location d'équipement au monde. Ensemble, elles ont créé de nombreux cours primés pour la United Academy d'UR.

En 2014, l'approche créative de Serious Labs a suscité l'intérêt de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO). Dans le cadre de l'Initiative d'innovation dans l'Ouest (Initiative InnO), l'entreprise a reçu près d'un million de dollars pour élaborer 7 cours interactifs sur :

  • la sécurité des travailleurs;
  • la sécurité des chantiers;
  • l'utilisation sécuritaire de l'équipement.

L'aide financière a également contribué à créer une plateforme numérique de pointe pour gérer les cours. Les employeurs et les employés peuvent l'utiliser pour héberger, suivre et diffuser leurs formations.

L'approche adoptée par Serious Labs se fait remarquer. En août 2017, la société a annoncé un investissement de 5 millions de dollars américains en actions de série A d'UR et de Brick and Mortar Ventures. Ces fonds permettront d'élaborer d'autres cours sur l'industrie lourde. Ces cours amélioreront les compétences, la productivité et la sécurité des travailleurs.

Serious Labs exploite également les avantages de la réalité virtuelle.

Formation sur la sécurité numérique - #NouslAvonsFinancé

Saskatoon Trades and Skills Centre – création de possibilités inclusives et adaptées aux besoins

[2018-09-04]

Saskatoon Trades and Skills Centre – création de possibilités inclusives et adaptées aux besoins

Les jeunes vulnérables des grandes villes manquent de formation, d'expérience et, dans de nombreux cas, de confiance pour décrocher de bons emplois qui peuvent déboucher sur une carrière dans des métiers spécialisés. En parallèle, les employeurs de nombreux secteurs trouvent difficile d'embaucher de jeunes gens de métier.

Lisez cette histoire

Fondé en 2007, le Saskatoon Trades and Skills Centre (STSC) constitue une solution innovatrice à ce problème. Le STSC outille les jeunes et les adultes vulnérables des compétences dont ils ont besoin pour intégrer le marché du travail, tout en répondant aux besoins de l'industrie locale. Il s'agit d'une initiative de la Division des écoles publiques de Saskatoon, du Conseil tribal de Saskatoon, du gouvernement de la Saskatchewan et d'autres partenaires.

Le STSC travaille avec les entreprises locales pour offrir des cours qu'ils déterminent comme étant en plus forte demande. Les cours visent à donner aux apprenants une expérience initiale qui peut mener à un poste de débutant et à une formation d'apprenti ou autre formation spécialisée. Le STSC offre une gamme de programmes, tels que les suivants :

  • la vente au détail;
  • la menuiserie et la maçonnerie;
  • la conduite de machinerie lourde;
  • les services d'accueil et d'alimentation.

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) a versé plus de 3,6 millions de dollars au STSC aux fins suivantes :

  • construire le laboratoire d'apprentissage du centre;
  • construire un autre immeuble;
  • acheter de l'équipement pour le programme d'opérateur de machinerie lourde du centre.

Le laboratoire d'apprentissage est doté de salles de classe et d'aires de travail suffisamment grandes pour des projets de construction allant jusqu'à la taille de petites maisons.

Les étudiants acquièrent une formation dans le domaine qu'ils ont choisi, ainsi que toute autre qualification dont ils ont besoin pour travailler sur un chantier, comme des cours en santé et sécurité. Après les cours magistraux, les apprenants collaborent avec un employeur local pour suivre une formation pratique et éventuellement décrocher un emploi à la fin de leur stage de travail.

Le STSC rémunère les étudiants tout au cours de leur programme et de leur stage. Ils reçoivent du soutien et un mentorat d'accompagnateurs en gestion de carrière et d'aînés. Le STSC collabore avec les apprenants pour les aider à surmonter les obstacles à l'emploi, allant de la prestation de services de garde à l'obtention d'un permis de conduire.

Au cours de sa première décennie, le STSC a desservi plus de 2 500 étudiants avec des taux d'emploi pour les diplômés supérieurs à 85 %. Ceux-ci comprennent une proportion élevée de personnes pour lesquelles l'obtention d'un métier spécialisé a constitué un défi en raison de leurs antécédents. L'an dernier, près de la moitié des étudiants du STSC se sont désignés comme des Autochtones, et un autre quart comme étant des néo-Canadiens.

Le STSC a eu de nombreux effets positifs tant sur ses étudiants que sur l'économie locale. De nombreuses autres années de succès l'attendent.

Formation axée sur les compétences - #NouslAvonsFinancé

Acquisition de Solido Design Automation par un conglomérat allemand

Crédit photo : Solido Design Automation Inc. [2018-09-04]

Acquisition de Solido Design Automation par un conglomérat allemand

Solido Design Automation Inc, bénéficiaire de l'Initiative d'innovation dans l'Ouest (Initiative InnO) en Saskatchewan, est un chef de file mondial en logiciels de conception et caractérisation de micropuces alimentés à l'aide d'une technologie d'apprentissage machine brevetée – une forme d'intelligence artificielle.

 

Lisez cette histoire

Le logiciel de Solido aide les ingénieurs à optimiser la conception de puces de façons plus rapides qu'en travaillant sur des modèles à l'aide d'autres approches manuelles ou automatisées.

Solido a embauché, directement ou indirectement, 46 ingénieurs, informaticiens et mathématiciens à Saskatoon, et ce, grâce en partie à 2 prêts d'une valeur de plus de trois millions de dollars dans le cadre de l'Initiative InnO. Les prêts, octroyés en 2014 et en 2017, l'ont aidée à mettre en marché des logiciels d'apprentissage machine utilisés pour concevoir des puces électroniques.

En novembre 2017, le programme Technology Fast 500MC de Deloitte a classé Solido au 425e rang parmi les 500 sociétés de technologie dont la croissance est la plus rapide en Amérique du Nord. De 2013 à 2016, Solido a connu une expansion de 185 %. Depuis 2009, la croissance de Solido s'est située entre 50 % et 70 % par année.

Siemens AG, la société de fabrication industrielle la plus importante d'Europe, a annoncé en novembre 2017 qu'elle avait fait l'acquisition de Solido. Perçue comme l'une des plus importantes affaires de technologie dans l'histoire de la Saskatchewan, cette transaction permettra à Solido de continuer à tirer parti des talents des programmes d'ingénierie et de sciences informatiques de l'Université de la Saskatchewan au complexe Innovation Place

Une période prometteuse est à venir chez Solido grâce à la poursuite d'activités de recherche et développement dans d'autres secteurs de l'automatisation de la conception de puces électroniques.

Logiciels d'apprentissage machine - #NouslAvonsFinancé

SHEday 2018

Crédit photo : Women's Enterprise Centre of Manitoba [2018-09-04]

SHEday 2018

Le 26 janvier 2018, plus de 1 500 personnes – principalement des femmes – ont fait part d'histoires de leadership, d'affaires et de développement de carrière. Elles se sont réunies au cœur de Winnipeg à l'occasion de la conférence SHEday, présentée par le Centre d'entreprise des femmes du Manitoba (WEC). L'année précédente, plus de 1 100 personnes avaient participé.

Lisez cette histoire

SHEday signifie « Share, Hear, Empower » (partager, écouter, habiliter). La conférence annuelle d'une journée émane d'une volonté d'offrir des services aux femmes professionnelles du monde des affaires ainsi qu'un lieu de réseautage. L'événement a été fondé par Marina R. James, présidente et directrice générale actuelle de Winnipeg REALTORS, et Mary Jane Loustel, ancienne directrice du Programme national des Autochtones chez IBM.

À partir de cette initiative, les femmes ont créé SHEACCELERATOR Inc. Cet incubateur de programmes, d'événements et de services vise à accélérer la réussite et l'inclusion des femmes dans le milieu des affaires. SHEday a inspiré le programme d'accélérateur afin de promouvoir des cadres stratégiques dans les domaines suivants :

  • l'égalité des sexes;
  • la réduction de la pauvreté;
  • le logement abordable;
  • les quartiers sains;
  • l'inclusion sociale et financière;
  • le développement économique des Autochtones.

Cela aide d'autres personnes à apprendre de l'événement.

Voici quelques-unes des conférencières :

  • Maralee Caruso, présentatrice de CTV News Winnipeg;
  • Adriana de Luca et Michelle Lalonde, fondatrices de Tiber River Naturals;
  • Norva Riddell, vice-présidente, Ventes, de True North Sports and Entertainment.

SHEday poursuit sa lancée et rien n'indique que cette tendance cessera, grâce aux contributions de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) pour le WEC.

DEO a inauguré le WEC en 1994 afin d'aider les femmes entrepreneurs à démarrer ou à élargir leurs entreprises. Il leur offre du mentorat et un accès simplifié au capital. Il les aide également à acquérir de l'expérience, de l'expertise et des antécédents en matière de crédit pour leurs nouvelles entreprises. Au bout du compte, l'objectif consistait à accroître le nombre de femmes entrepreneurs et leur dynamisme – et il a été atteint. DEO verse au WEC une somme de 975 000 dollars annuellement pour promouvoir et aider les femmes entrepreneurs.

Depuis l'ouverture du WEC en 1994, il a :

  • versé une somme de plus de 25 M$ en prêts;
  • étudié 3 000 plans d'affaires;
  • offert plus de 2 000 ateliers;
  • formé plus de 25 000 participants;
  • obtenu plus de 26 M$ d'autres sources de financement;
  • aidé à créer plus de 2 000 postes d'équivalents temps plein

SHEday - #NouslAvonsFinancé

Conférence Vision Quest

Crédit photo : Vision Quest Conferences Inc. [2018-09-04]

Conférence Vision Quest

La Conférence Vision Quest de 2018 a bénéficié d'une aide financière de 20 000 dollars de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO). DEO a octroyé les fonds par l'entremise de son Programme de diversification de l'économie de l'Ouest.

Lisez cette histoire

Les événements dans le cadre de Vision Quest sont organisés au moyen de partenariats avec cinq sociétés d'aide au développement des collectivités (SADC) principalement autochtones :

  • SADC Kitayan
  • SADC Southeast
  • SADC Cedar Lake
  • SADC North Central
  • SADC Dakota Ojibway

Ces rassemblements font la promotion des entreprises autochtones et du développement économique et communautaire.

L'année 2018 a marqué la 22e édition de la conférence annuelle et du salon professionnel de Vision Quest : « From Vision to Reality ». L'événement a eu lieu du 15 au 17 mai à Winnipeg, au Manitoba. Il a accueilli près de 1 000 personnes et 90 expositions.

La conférence met en vedette le concours de projet d'entreprise Dragon's Quest. Les finalistes présentent leur projet en direct devant un jury de professionnels du monde des affaires. Les participants peuvent rivaliser dans 2 catégories : milieu rural et milieu urbain (Winnipeg). Cette année, le gagnant de la catégorie en milieu urbain était Matt Nobess pour le Indigenous Vitality Sports Camp. Le gagnant de la catégorie en milieu rural était Dakota Sipie pour Sipie Mobile Wash. Les lauréats sont annoncés lors du gala de clôture.


Vidéo gracieuseté de Vision Quest Conferences Inc. | disponible en anglais seulement

Un des conférenciers d'honneur de cette année était Earl Lambert, un conférencier spécialiste de la motivation, accompagnateur personnel et conteur métis-cri. Il est également président-directeur général de PROUD TO BE Apparel. La collection de vêtements inspire les gens à s'affirmer et à être fiers de qui ils sont. L'autre conférencière d'honneur était Andrea Menard, une actrice et auteure-compositrice-interprète métisse. Elle a figuré dans la série Netflix Blackstone et a joué des rôles dans des séries télévisées, dont Supernatural.

DEO a financé 10 des 22 dernières conférences de Vision Quest. L'événement de 2018 a connu un succès retentissant, et a présenté fièrement le dynamisme du milieu d'affaires autochtone du Manitoba.

Vision Quest : Conférence Dare to Dream – #NouslAvonsFinancé

Date de modification :