Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Principales nouvelles et opinions

  • Nouveaux partenariats pour la promotion du corridor d’innovation de Cascadia – Au deuxième congrès annuel consacré au corridor d’innovation de Cascadia, qui avait lieu à Seattle cette année, des chefs de file de la technologie et de l’innovation de l’État de Washington et de la Colombie-Britannique ont annoncé de nouvelles initiatives axées sur l’amélioration de la connectivité, le raffermissement de l’innovation et la génération de débouchés économiques. Les annonces portaient sur un protocole d’entente entre l’Institut de la technologie de la Colombie-Britannique, l’Institut de la technologie de Lake Washington et l’Institut de la technologie de l’Oregon; l’expansion du projet Global Innovation Exchange (GIX) de l’Université de Washington pour y intégrer l’Université de la Colombie-Britannique; un réseau d’innovation financière entre Seattle et Vancouver; un nouveau bureau du commerce et de l’investissement de la Colombie-Britannique à Seattle, afin d’élargir l’accès des entreprises de la Colombie-Britannique aux marchés et aux investisseurs américains; un nouveau partenariat transfrontalier entre la Colombie-Britannique, Washington et l’Oregon, dans le but d’accélérer le démarrage d’entreprises.
  • L’expansion de Fortinet créera 1 000 emplois à Burnaby, en Colombie-Britannique – Fortinet, un fournisseur de solutions en matière de cybersécurité, a annoncé l’expansion de ses opérations relatives aux renseignements sur les menaces et à la recherche et au développement (R et D) à Burnaby, en Colombie-Britannique. Les installations dorénavant plus grandes accueilleront 1 000 nouveaux employés du secteur de la technologie, afin de doter en personnel un centre de données et d’améliorer les centres de renseignements sur les menaces et de R et D de Fortinet FortiGuard. Fortinet a ouvert son premier centre à Burnaby il y a 17 ans, et elle embauche actuellement près de 700 personnes en Colombie-Britannique, et soit environ 1 000 en tout au Canada.
  • L’Université de Calgary met au point un bitume résistant aux déversements – L’Université de Calgary travaille avec Innovate Calgary à la commercialisation d’un nouveau bitume résistant aux déversements. De la taille d’un comprimé, les granules de bitume ont un centre liquide et un revêtement très visqueux qui réduisent considérablement les risques qu’un déversement ou un incident environnemental cause des dommages. Découverte par accident, la technologie brevetée a été peaufinée de sorte que les granules soient produites en différentes tailles à la tête même du puits. Les granules permettraient le transport du bitume par voie ferrée, sans qu’il ne soit nécessaire de les placer dans des wagons chauffés; une fois arrivées à destination, les granules peuvent être raffinées au même titre que le bitume régulier. Innovate Calgary aide l’Université de Calgary à entrer en contact avec d’éventuels clients et partenaires de l’industrie, afin de mettre la technologie à l’essai.
  • Un partenariat pour accroître l’innovation axée sur la viabilité des sables bitumineux – L’Alliance canadienne pour l’innovation dans les sables bitumineux (COSIA) dirige un nouveau partenariat public-privé qui vise à accélérer l’innovation axée sur la viabilité chez les exploitants de sables bitumineux. Le projet est le fruit d’une subvention de 2,5 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Le partenariat fait appel à trois établissements d’enseignement (la Ivey Business School de l’Ontario, l’Université de l’Alberta et l’Université du Québec à Montréal), trois entreprises membres de COSIA (Canadian Natural, Suncor et Cenovus), Alberta Innovates et Ressources naturelles Canada. L’équipe de recherche établira les grandes lignes des processus d’innovation des entreprises. Cette mesure aidera l’industrie et le gouvernement à comprendre de quelle façon les technologies et processus nouveaux font leur entrée sur le marché, les principaux indicateurs de succès des investissements et les moyens d’accélérer le déploiement des nouvelles technologies dans les secteurs.
  • Un professeur de l’Université de la Saskatchewan est nommé au groupe d’experts sur l’eau des États-Unis – Howard Wheater, directeur du Global Institute for Water Security de l’Université de la Saskatchewan et titulaire de la chaire d’excellence en recherche du Canada sur la sécurité de l’eau, a été nommé à un groupe d’experts qui conseillera le gouvernement des États-Unis à propos des problèmes liés à l’eau, dont les sécheresses, les inondations et la qualité de l’eau. Le groupe espère soumettre un rapport à la National Academy des États-Unis au plus tard en novembre 2018.
  • PotashCorp annonce une réduction temporaire de sa production – Potash Corporation de la Saskatchewan a annoncé une réduction temporaire de la production de deux de ses mines en Saskatchewan. À compter du 19 novembre, l’entreprise diminuera la production de sa mine Allan pendant dix semaines, et dès le 3 décembre, elle réduira la production de sa mine Lanigan pendant huit semaines. PotashCorp a signalé qu’en limitant sa production à ces endroits, elle s’ajustera à la demande du marché et optimisera la production de ses installations de Rocanville, où ses coûts d’exploitation sont les plus bas. Le nombre d’employés qui seront mis à pied temporairement en raison du ralentissement n’est pas encore déterminé.
  • Une entreprise de Winnipeg reçoit un investissement de la Chine – L’entreprise incubatrice de Winnipeg, Manitoba Technology Accelerator, s’est associée à la zone industrielle de haute technologie (ZIHT) de la ville de Hefei, en Chine, pour investir un million de dollars dans l’entreprise Arterial Stiffness (ASI), de Winnipeg. Le financement procurera des ressources et des infrastructures qui serviront à développer la technologie d’ASI et à la lancer sur le marché chinois. Il s’agit d’une première collaboration canadienne pour la ZIHT.