Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le point sur les gouvernements provinciaux

Colombie-Britannique

  • Résultats de l’élection en C.-B. –Lors de l’élection provinciale du 9 mai, en Colombie-Britannique, le Parti libéral a remporté 43 des 87 sièges de l’Assemblée législative. Le NPD a fait élire 41 députés, et le Parti vert, trois. Puisque ni les libéraux ni les néo-démocrates n’ont obtenu les 44 sièges requis pour former un gouvernement majoritaire, le Parti vert avait la possibilité de nouer une alliance avec l’un ou l’autre des partis. Au moment du décompte final à la fin de mai, les dirigeants du NPD et du Parti vert, John Horgan et Andrew Weaver, ont révélé leur intention de former une coalition pour défaire le gouvernement libéral minoritaire de Christy Clark. Par convention, si les libéraux sont défaits à l’Assemblée législative, la lieutenante-gouverneure de la Colombie-Britannique, Judith Guichon, sera amenée à demander au NPD appuyé par les Verts de former un gouvernement. La situation accroît l’incertitude à propos de divers projets à grande échelle et de stratégies en cours, plus particulièrement le projet d’agrandissement du réseau Trans Mountain de Kinder Morgan et le projet de barrage hydro-électrique du site C.

Alberta

  • L’Alberta prévoit nettoyer ses puits orphelins –Le gouvernement de l’Alberta a présenté un projet de loi qui lui permettra d’octroyer un prêt de 235 millions de dollars à l’Association des puits orphelins pour financer la fermeture et la restauration en bonne et due forme d’un nombre croissant de sites orphelins d’exploration pétrolière et gazière de la province. Le gouvernement de l’Alberta estime que le prêt permettra de créer jusqu’à 1 650 nouveaux emplois liés aux travaux de nettoyage en Alberta au cours des trois prochaines années. Le programme de prêt s’ajoute aux efforts que l’Association des puits orphelins déploie chaque année dans les opérations de fermeture et de restauration. Le prêt sera remboursé sur dix ans grâce aux prélèvements actuels de l’Association. Le gouvernement fédéral versera à l’Alberta un paiement ponctuel de 30 millions de dollars pour couvrir le coût du prêt, tel qu’il est prévu dans le Budget fédéral de 2017.
     
  • L’Alberta nomme un nouvel envoyé spécial dans le dossier du bois d’œuvre résineux –Le gouvernement de l’Alberta a retenu les services de Gary Doer, ancien premier ministre du Manitoba et ambassadeur du Canada aux États-Unis de 2009 à 2016, pour diriger les efforts de lobbying visant à défendre l’industrie du bois d’œuvre résineux à Washington, DC. M. Doer est actuellement conseiller principal en affaires pour le cabinet international d’avocats Dentons, au sein duquel il se spécialise dans les relations canado-américaines. Dans ce nouveau rôle, M. Doer facilitera les relations du Bureau de l’Alberta à Washington avec les principaux décideurs du gouvernement et de l’industrie et le conseillera en la matière.
     
  • L’Alberta annonce le financement d’expériences touristiques autochtones – Le gouvernement de l’Alberta offre une subvention de 100 000 $ à l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC) pour soutenir la création d’une organisation touristique autochtone provinciale et le développement des entreprises touristiques dans la province. C’est la première fois que l’ATAC reçoit une subvention d’un gouvernement provincial ou territorial. L’Association entend utiliser ces fonds pour aider à développer des entreprises touristiques dans les collectivités des Premières Nations et Métis en Alberta, ce qui comprend un programme d’entrepreneuriat en tourisme autochtone.
     
  • Nouveau financement pour la formation en apprentissage à l’intention des Autochtones en Alberta – Le gouvernement de l’Alberta a annoncé un financement de 500 000 $ destiné au Programme de préapprentissage de la société Trade Winds to Success Training Society. Le programme cible les populations autochtones en intégrant des pratiques culturelles – telles que le mentorat par un aîné et une cérémonie quotidienne de purification – à la formation qui permet d’acquérir les compétences nécessaires pour faire carrière dans les métiers. En 2016, DEO a versé au-delà d’un million de dollars pour appuyer l’élargissement du programme, y compris le lancement d’un nouveau plan de commercialisation pour accroître le nombre de participants et attirer des partenaires issus de l’industrie. En 2016, 1 191 étudiants avaient obtenu leur diplôme, et 96 pour cent d’entre eux avaient trouvé du travail.
     
  • L’Alberta a lancé un projet pilote de subventions visant les médias numériques –Le gouvernement de l’Alberta met en place deux subventions de 1,5 million de dollars destinées aux médias numériques. La subvention destinée à la postproduction, à l’animation numérique et aux effets visuels et la subvention destinée aux médias numériques interactifs aideront les petites et moyennes entreprises à se prévaloir d’une aide financière pouvant atteindre jusqu’à 200 000 $ par entreprise. Le financement destiné au projet pilote a été rendu possible grâce au crédit d’impôt à l’investissement (capital investment tax credit – CITC) offert à compter de janvier 2017. Les demandes de subventions sont acceptées à compter du 23 mai.
     
  • L’Alberta et la société JOGMEC signent un accord de partenariat –La Première ministre Notley a signé une entente de partenariat stratégique avec la Société nationale du pétrole, du gaz et des métaux du Japon en vue d’une collaboration en recherche scientifique et technique dans le domaine de l’exploration, du développement et de la production pétrolière et gazière. La Société d’État investit dans les projets initiaux d’exploration minérale. Elle a investi un milliard de dollars au Canada et a travaillé sur la commercialisation en Alberta de nouvelles technologies de « fissuration à l’eau supercritique » qui permettent de réduire les émissions associées à la valorisation des sables bitumineux.

Saskatchewan

  • Le gouvernement de la Saskatchewan conteste la taxe fédérale sur le carbone – Le 18 mai 2017, la ministre fédérale de l’environnement, Catherine McKenna, a dévoilé un projet d’établissement d’une taxe fédérale sur le carbone qui imposera un supplément de 10 dollars par tonne de CO2 à tout territoire qui n’aura pas mis en place sa propre stratégie de tarification du carbone. Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, s’oppose à la taxe carbone, affirmant qu’elle soutirera 1,3 milliard à l’économie provinciale et que ses incidences seront négatives pour les secteurs clés comme l’exploitation minière et l’agriculture. Le premier ministre Wall a déclaré que la Saskatchewan réduit déjà son empreinte carbone grâce à des innovations d’origine saskatchewanaise telles que les installations de capture et de stockage de CO2 (CSC) à Boundary Dam, les méthodes de culture sans labours et la recherche en cours dans les universités de la province.
     
  • Le Canada et la Saskatchewan investissent dans le réseau d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées – Les gouvernements de la Saskatchewan et du Canada investissent jusqu’à 3 millions de dollars pour le projet d’agrandissement du réseau de traitement des eaux usées de la Ville de Balgonie, projet estimé à 6,4 millions de dollars. L’investissement permet l’agrandissement du système existant de traitement des eaux usées, ce qui contribuera à la santé et au bien-être de la population, protégera les voies d’eau de la province et préservera les écosystèmes locaux.
     
  • La Saskatchewan en tête des provinces en ce qui a trait à la croissance des permis de construction – Le 9 mai 2017, le gouvernement de la Saskatchewan a publié un communiqué de presse annonçant que la hausse annuelle du nombre de permis de construction octroyés s’est établie à 13,2 pour cent en mars 2017 (données désaisonnalisées). Ce pourcentage d’augmentation, le plus élevé parmi les provinces, dépasse de beaucoup la moyenne nationale (1,5 pour cent). La valeur des permis de construction a augmenté de 26,8 pour cent dans le secteur résidentiel au cours de la même période. La valeur des permis émis s’est élevée à 151 millions de dollars en mars 2017, contre 137 millions de dollars en 2016.

Manitoba

  • Le Manitoba annonce un partenariat public-privé (PPP) pour construire de nouvelles écoles –Le 2 mai 2017, le gouvernement du Manitoba a annoncé le lancement d’une demande de propositions pour la construction de quatre nouvelles écoles dans le cadre d’un projet d’une valeur totale de plus de 100 millions de dollars. Les travaux devraient commencer en 2019. L’appel de propositions préconise le recours à un modèle PPP qui a eu du succès en Saskatchewan.