Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le point sur les gouvernements provinciaux

Colombie-Britannique

  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique appuie le GNL pour le transport maritime – Le gouvernement provincial a annoncé qu’il apporterait, à son règlement sur la réduction des gaz à effet de serre (GGRR), des amendements qui aideront les services publics qui utilisent du gaz naturel liquéfié (GNL) et du gaz naturel renouvelable (GNR) à en utiliser davantage dans les transports, le transport maritime et d’autres secteurs. Les modifications du règlement permettront à des programmes financés par les entreprises de services publics d’augmenter les incitations à l’utilisation du GNL dans le secteur maritime, y compris la conversion des navires au GNL, l’augmentation de l’infrastructure de ravitaillement maritime et celle de l’approvisionnement en GNR. Cette mesure s’inscrit dans le plan de leadership en matière climatique de la province et doit aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
     
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique conclut des ententes sur les pipelines avec des communautés autochtones – Des ententes sur les retombées ont été conclues avec 29 communautés des Premières Nations situées le long du trajet proposé pour quatre gazoducs dans le Nord de la province. Les 64 ententes au total représentent 90 % des Premières Nations admissibles. La plupart des ententes prévoient un premier paiement de plus d’un million de dollars, ainsi que des paiements supplémentaires à certaines étapes franchies au cours de la réalisation des projets. Les ententes visent à établir, entre le gouvernement provincial et les communautés autochtones, des liens à long terme qui appuieront la mise en valeur du GNL responsable sur les plans environnemental et social. Les gazoducs proposés comprennent le gazoduc de Prince Rupert, le projet de gazoduc côtier GasLink, le projet de gazoduc de raccordement Westcoast et le projet de gazoduc Pacific Trail.
     
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique se prépare et réagit à la situation du bois d’œuvre – Le gouvernement provincial a annoncé un investissement de 7,7 millions de dollars pour diversifier les marchés de l’industrie du bois d’œuvre et réduire la dépendance du marché américain. L’investissement servira à promouvoir l’utilisation du bois de la Colombie-Britannique, à promouvoir les produits du bois et à développer des marchés mondiaux. La province a en outre annoncé la création d’un Secrétariat du bois chargé de promouvoir la valeur ajoutée et le secteur des bois de spécialité, ce qui inclut l’innovation, la formation spécialisée et l’accès aux marchés. Le Secrétariat sera coprésidé par un représentant du gouvernement et un de l’industrie.
     
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique alloue des fonds pour réduire la dépendance des communautés autochtones au diesel − Par l’intermédiaire du fonds de promotion de l’énergie propre dans les Premières Nations, le gouvernement de la Colombie-Britannique investit plus de 750 000 $ dans neuf projets d’énergie propre des Premières Nations. Ces projets réduiront la dépendance des centrales électriques au diesel, source de préoccupations pour beaucoup de communautés autochtones éloignées, en explorant des sources d’énergie de remplacement et d’énergies durables. Les projets comprennent la centrale hydroélectrique au fil de l’eau de 350 kilowatts de la Première Nation des Wuikinuxv, l’augmentation de la part de la Nation Lhtako Dene dans le projet d’aménagement hydroélectrique indépendant de Castle Mountain, l’étude par la Première Nation de Westbank de la possibilité d’installer des panneaux solaires sur les toits afin de chauffer une partie de l’école communautaire et du centre communautaire, la mise au point, par la Première Nation Semiahmoo, d’un plan d’énergie propre pour la collectivité et l’exploration par la Tribu des Ts’elxwéyeqw d’un partenariat avec le promoteur du projet hydroélectrique de Frosst Creek.

Alberta

  • Le gouvernement de l’Alberta signe un protocole d’entente avec la Confédération des Pieds-Noirs Le gouvernement de l’Alberta a signé, avec la Confédération des Pieds-Noirs, un nouveau protocole d’entente qui inclut trois Premières Nations du Sud de l’Alberta : la Tribu des Blood (ou Première Nation Kainai), la Nation des Piikani et la Nation des Siksika. Les trois nations comptent 25 000 membres. L’entente établit un processus structuré de collaboration sur les plans du développement économique, de la culture et de la langue, de l’environnement et de la réconciliation, entre autres. Il s’agit du premier protocole d’entente signé entre le gouvernement de l’Alberta et un groupe de Premières Nations en dehors des secteurs visés par un traité dans la province. Le gouvernement de l’Alberta versera à la Confédération des Pieds-Noirs une subvention de 375 000 $ pour appuyer la mise en œuvre de l’entente.
     
  • Un rassemblement national d’aînés reçoit du financement du gouvernement de l’Alberta – Le gouvernement de l’Alberta verse 100 000 $ pour appuyer le Rassemblement national des aînés au cours duquel les représentants de 623 groupes métis, inuits et des Premières Nations discuteront de grandes questions comme la réconciliation, les traités, les changements climatiques et l’éducation. Le rassemblement, qui se déroulera à Edmonton du 11 au 14 septembre 2017, devrait aussi aborder l’établissement de relations avec les entreprises, les institutions et la population canadienne afin d’accroître la compréhension mutuelle. L’événement réunira de 3 000 à 4 000 délégués de toutes les régions du Canada.
     
  • L’Alberta n’établira pas de société d’État pour l’infrastructure – L’Accord de libre-échange du Canada (ALEC) dévoilé en avril 2017 comprenait une liste d’exclusions clés par compétence que le gouvernement fédéral a négociées avec les provinces et les territoires au cours des deux dernières années. Même si l’entente finale indiquait que l’Alberta a l’intention de créer une société d’État chargée de tous les achats d’infrastructure du gouvernement provincial, le ministre du Développement économique et du Commerce, Deron Bilous, a indiqué que ce ne sera pas le cas. Le ministre Bilous a signalé que l’entente contenait cette disposition afin de permettre aux futurs gouvernements de l’Alberta de créer une société d’État, mais que le gouvernement au pouvoir n’a aucunement intention de le faire.
     
  • Financement du programme CARES pour une base de systèmes aériens sans pilote – Le gouvernement de l’Alberta accorde 300 000 $ au village de Foremost pour la phase deux de son projet de base pour systèmes aériens sans pilote (SAP). Le financement s’inscrit dans le cadre du projet d’aide économique communautaire et régionale (CARES) annoncé en septembre 2016, qui injectera jusqu’à 30 millions de dollars dans des projets de développement économique dans la province. En juin 2016, Diversification de l’économie de l’Ouest Canada a investi 300 000 $ dans le projet de SAP afin d’aider à financer les coûts d’aménagement de la base. Le gouvernement de l’Alberta a fourni simultanément 100 000 $ pour l’expansion des affaires et la gestion de la base. L’installation de Foremost constitue le premier espace aérien réglementé permanent pour systèmes aériens sans pilote (drones) au Canada et sert à la mise au point et à l’essai de drones civils et commerciaux.
     
  • Le gouvernement de l’Alberta entreprend des missions à l’étranger – En avril, le gouvernement de l’Alberta a participé à plusieurs missions aux États-Unis et en Asie. Ces missions ont inclus un voyage de la première ministre Rachel Notley et du ministre du Développement économique et du Commerce, Deron Bilous, à Beijing (Pékin), au Guangzhou et à Tokyo afin de développer les marchés d’exportation d’énergie de l’Alberta. Le voyage a abouti à la signature de plusieurs protocoles d’entente (PE) avec des partenaires chinois et à la signature d’une entente d’établissement de relations avec une province sœur, soit le Guangdong. Le député provincial d’Edmonton-Decore, Chris Nielsen, s’est en outre rendu à Santa Fe, au Nouveau-Mexique, pour participer à des discussions bilatérales sur le commerce au Conseil national des assemblées législatives d’État, et la ministre de l’Énergie, Margaret McCuaig-Boyd, s’est rendue à New York pour assister au Sommet sur l’avenir de l’énergie.
     
  • Le Programme FireSmart de l’Alberta reçoit un financement accru − Le gouvernement de l’Alberta accorde à son programme FireSmart 45 millions de dollars au cours des trois prochaines années, ce qui inclut 10,5 millions de dollars pour la prévention des incendies dans le secteur de Fort McMurray. Le programme FireSmart est un programme national qui aide les municipalités à réduire les risques de feux de forêt. Les fonds serviront à l’éducation, à la gestion des végétaux, à la planification, à la collaboration interagences et à la planification des interventions d’urgence.

Saskatchewan

  • Le premier ministre Brad Wall appuie la position fédérale sur le bois d’œuvre – Le 25 avril 2017, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a participé avec d’autres premiers ministres provinciaux à une téléconférence avec le premier ministre Trudeau pour discuter de la stratégie du Canada face à la crise la plus récente du bois d’œuvre. Le premier ministre Wall a profité de l’occasion pour féliciter le gouvernement fédéral de sa façon d’aborder les relations commerciales entre le Canada et les États-Unis et a annoncé qu’il appuyait la même position ferme et unie. En 2016, les exportations de bois d’œuvre de la Saskatchewan vers les États-Unis ont totalisé quelque 84 millions de dollars, ce qui a représenté environ 15 % du total des exportations de produits forestiers de la province en 2016. Les tarifs prévus sur les exportations de bois d’œuvre du Canada pourraient avoir un effet néfaste sur le secteur forestier de la Saskatchewan, qui représente quelque 3 000 emplois directs et indirects dans la province.
     
  • La Saskatchewan, chef de file de la croissance du commerce de gros – Le 24 avril 2017, le gouvernement de la Saskatchewan a diffusé un communiqué annonçant qu’en février 2017, le commerce de gros de la province avait augmenté de 18,3 % (taux désaisonnalisé) par rapport à 2016, ce qui constituait le pourcentage le plus important d’augmentation parmi les provinces et représentait presque trois fois les 6,6 % enregistrés à l’échelon national au cours de la même période. Sur une base mensuelle, le taux a augmenté de 3,1 % entre janvier et février, ce qui représentait la montée la plus importante entre les provinces. La croissance du commerce de gros est un indicateur de la robustesse et de la résilience de l’économie de la Saskatchewan.
     
  • L’Accord sur le libre-échange du Canada, un avantage pour la Saskatchewan – Selon le ministre responsable du Commerce de la Saskatchewan, le nouvel Accord sur le libre-échange du Canada (ALEC) aidera les entreprises et les travailleurs de la Saskatchewan à saisir des possibilités d’un bout à l’autre du Canada. L’accord, qui entre en vigueur le 1er juillet 2017, réduira considérablement les obstacles au commerce, à l’investissement et à la mobilité des travailleurs, ce qui augmentera les possibilités pour l’économie de la province de prendre de l’expansion et de se diversifier. Les entreprises de la Saskatchewan ont exporté presque 20 milliards de dollars de biens et de services au reste du Canada en 2015.

Manitoba

  • Le gouvernement du Manitoba dévoile son budget de 2017 – Le gouvernement du Manitoba a dévoilé, le 11 avril 2017, son dernier budget qui inclut une augmentation de 2,1 % des dépenses publiques de base et prévoit un déficit de 840 millions de dollars, en baisse par rapport au total prévu de 872 millions en 2016.
     
  • Le Manitoba lance une série de sommets sur l’économie du Nord – Le 3 avril 2017, le ministre de la Croissance, de l’Entreprise et du Commerce du Manitoba, Cliff Culle, a lancé une série de sommets sur l’économie du Nord afin de mobiliser les entreprises et la population du Nord dans le contexte de la stratégie Orientation Nord du gouvernement qui porte sur le développement économique à long terme et durable du Nord.
     
  • Le Canada et le Manitoba investissent dans l’infrastructure de distribution d’eau et de traitement des eaux usées – Les gouvernements du Manitoba et du Canada investissent plus de 37 millions de dollars dans 24 nouveaux projets d’infrastructures de distribution d’eau et de traitement des eaux usées dans les secteurs ruraux du Manitoba. Les investissements appuieront tout un éventail de projets qui doivent contribuer à la santé et au bien-être de la population, protéger les voies d’eau de la province et préserver les écosystèmes locaux.