Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Principales nouvelles et opinions

  • Le gouvernement du Canada rend public son budget de 2017 – Le ministre des Finances, Bill Morneau, a déposé le budget fédéral de 2017-2018 au Parlement, le 22 mars. En raison de l’incertitude régnant au sujet des plans fiscaux à court terme du gouvernement américain, en particulier pour ce qui est de savoir si les baisses d’impôts annoncées auront lieu, le budget de 2017 propose peu de nouvelles dépenses. De nouvelles composantes du programme d’innovation ont été annoncées, y compris la consolidation de programmes existants et la présentation d’une initiative visant à catalyser le capital de risque. Le budget a alloué 30 millions de dollars au gouvernement de l’Alberta pour l’assainissement de puits de pétrole, et des mesures ont été annoncées pour promouvoir la croissance économique des communautés autochtones.
     
  • MDA : Acquisition, nouvelle technologie et siège social – MDA Corp. a fait l’acquisition de DigitalGlobe, une société américaine d’imagerie satellite, au coût de 4,7 milliards de dollars. Les deux entreprises collaboraient déjà sur le projet WorldView Legion, une constellation d’imagerie de prochaine génération capable de balayer 40 fois par jour certains emplacements terrestres. Concernant le déménagement éventuel du siège de MDA aux États-Unis, Anil Wirasekara, président et chef de la direction de la société, a affirmé que son entreprise demeurerait en C.-B., l’objectif étant d’accroître le nombre d’employés au Canada pour consolider la présence de MDA dans notre pays. Le siège social de DigitalGlobe restera au Colorado.
     
  • Une société de Calgary vend une technologie aéronautique à la Chine – FLYHT Aerospace Solutions Ltd., une entreprise dont le siège est à Calgary, a annoncé la vente, pour 1,68 million de dollars américains, de son système automatisé de transmission des données de vol (AFIRS) à une compagnie aérienne commerciale chinoise. AFIRS est un système qui permet à un aéronef et à une station de contrôle de communiquer en temps réel. FLYHT a remporté le contrat, d’une durée de cinq ans, dans le cadre d’un appel d’offres auquel avaient participé d’autres fournisseurs. La compagnie aérienne pourra également acheter d’autres technologies FLYHT pendant la durée du contrat. En 2016, FLYHT a reçu 2,3 millions de dollars de l’Initiative d’innovation dans l’Ouest de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada en vue de perfectionner et de commercialiser deux technologies exclusives.
     
  • La plus grande entreprise privée de la Saskatchewan fait son entrée dans le secteur de l’énergie renouvelable – Le groupe Brandt a fait l’acquisition de l’ancienne usine de Mitsubishi Hitachi, à Saskatoon, dans le but de la transformer en un centre de fabrication de turbines éoliennes qui emploiera près de 500 personnes. Brandt, la plus grande entreprise privée de la Saskatchewan, s’attend à ce que cet achat lui permette de faire passer ses revenus à 3,3 milliards de dollars d’ici 2025. Cette usine, qui devrait être mise en service dans les prochaines semaines, aidera des entreprises de services publics comme SaskPower à s’alimenter à 50 % au moyen de sources d’énergie renouvelable d’ici 2030. L’énergie éolienne constitue un nouveau créneau pour la société, qui cherchera à instaurer des partenariats avec les pouvoirs municipaux, provinciaux et fédéraux.
     
  • La technologie de captage de gaz mobile a un grand potentiel en Saskatchewan – En novembre 2015, le gouvernement de la Saskatchewan a introduit de nouvelles règles destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les puits de pétrole, qui rejettent des panaches invisibles de gaz naturel dans l’atmosphère. La nouvelle réglementation limite le brûlage et l’évacuation de ces gaz, ce qui ouvre un marché à des entreprises comme Plum Gas Solutions, qui fabrique des installations permettant de récupérer et éventuellement vendre le gaz naturel issu des têtes de puits. Des règlements semblables existent déjà en Alberta.
     
  • Une entreprise technologique en croissance à Winnipeg, au Manitoba – Le bureau de Winnipeg d’iQmetrix ajoutera plus de 8 000 pieds carrés à sa superficie et 108 employés qualifiés à son personnel en 2017, ce qui correspond à une croissance de près de 50 %. Le développeur de logiciels, qui emploie actuellement 95 personnes sur une superficie de 10 000 pieds carrés, attribue ce succès à sa gamme de produits en expansion dans le secteur de la vente au détail de logiciels. iQmetrix a également bénéficié d’une aide de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada au début des années 2000, dans le cadre du Programme Premiers emplois en sciences et technologie.
     
  • New Flyer Industries franchit le cap des deux milliards de dollars de revenus – Le fabricant d’autobus, dont le siège social est à Winnipeg, Manitoba, a annoncé que ses revenus avaient atteint 2,3 milliards de dollars en 2016, soit une augmentation de 48 % par rapport à l’année précédente. Cette augmentation a été attribuée en partie à l’acquisition de Motor Coach Industries, en 2015, aux économies liées à la combinaison des efforts et à l’augmentation des ventes d’autobus à faible émission. En 2017, l’entreprise prévoit une croissance de 4 % de sa production par rapport à 2016, avec la production de 3 650 autobus et autocars, et a récemment confirmé l’obtention d’un contrat pour la fabrication de 100 autobus Xcelsior de 60 pieds alimentés au diesel propre auprès de l’administration portuaire de Pittsburgh.
     
  • Des entreprises se départissent d’intérêts dans les sables bitumineux et voient diminuer leurs réserves démontrées – Canadian Natural Resources Limited a annoncé la conclusion d’un accord de 12,74 milliards de dollars pour l’achat d’actifs de sables bitumineux auprès de Royal Dutch Shell et de Marathon Oil. Shell continuera d’exploiter l’usine de valorisation de Scotford et le projet de captage et de stockage de carbone Quest. Par ailleurs, ExxonMobil a annoncé la réduction de ses réserves démontrées de pétrole brut, y compris 3,5 milliards de barils de bitume pour le projet de sables bitumineux de Kearl, en Alberta. Les faibles prix du pétrole et du gaz ont fait que ces réserves ne sont plus considérées comme économiquement exploitables, selon la définition de l’US Securities and Exchange Commission’s (SEC). Enfin, le 29 mars, Cenovus Energy de Calgary a annoncé un accord de 17,7 milliards de dollars pour l’achat de la plupart des actifs pétroliers de ConocoPhillips en Alberta.