Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le point sur les gouvernementaux provinciaux – janvier

Colombie-Britannique

  • La C.-B. annonce l'approbation de l'agrandissement du réseau de Trans Mountain – Le 11 janvier, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé que la proposition d'agrandissement du réseau de Trans Mountain de Kinder Morgan a respecté les cinq conditions relativement à l'approbation d'un oléoduc. La proposition de Trans Mountain augmenterait la capacité du système pipelinier qui relie actuellement Edmonton et Burnaby à 890 000 barils par jour. L'approbation du projet par le gouvernement fédéral a été annoncée en novembre 2016, après que le premier ministre et son Cabinet eurent examiné la recommandation d'approbation conditionnelle de l'Office national de l'énergie. Depuis l'annonce du premier ministre, le Bureau de l'évaluation environnementale de la Colombie-Britannique a délivré un certificat d'évaluation environnementale au projet et le gouvernement de la Colombie-Britannique a négocié une entente sur le partage des recettes avec Kinder Morgan, qui est la première en son genre. Conformément à cette entente, Kinder Morgan versera à la province entre 25 et 50 millions de dollars par années pendant 20 ans, pour un total pouvant atteindre un milliard de dollars. Les recettes issues de cette entente seront affectées à un nouveau programme provincial pour des communautés propres qui accordera des subventions aux groupes communautaires en vue d'investir dans la protection et l'amélioration de l'environnement de la province. La nouvelle de l'approbation a suscité des réactions mitigées. En effet, la grande majorité des organisations commerciales provinciales appuient la décision, mais des groupes environnementaux, certaines Premières Nations et quelques politiciens locaux ont manifesté leur opposition au projet.
     
  • La C.-B. publie la mise à jour de sa stratégie économique, le Plan d'emplois de la C.-B – La première ministre Christy Clark et la ministre responsable du Travail, Shirley Bond, ont publié une mise à jour quinquennale du Plan d'emplois de la C.-B., la stratégie économique globale de la province. Selon la mise à jour, 191 500 nouveaux emplois ont été créés en ColombieBritannique depuis 2011, dont 96 % dans le secteur privé. Le rapport indique également que le taux de chômage de la C.-B. est le plus faible au pays avec 5,8 %, qu'un nombre record de 2,4 millions de personnes possèdent un emploi et que le taux de croissance du PIB de la province est le plus élevé au Canada. Lors de la publication du rapport, la première ministre Christy Clark a affirmé : « le plan de notre gouvernement est clair : créer un environnement dans lequel les travailleurs britanno-colombiens ont accès à un emploi bien rémunéré afin de subvenir aux besoins de leur famille. En concentrant nos efforts sur la résilience et un grand nombre de marchés et secteurs qui anticipent une forte croissance, notre province est bien placée pour tirer le meilleur parti des possibilités qui s'offrent à nous dans un marché mondial très concurrentiel. »
     
  • Les États-Unis instaurent des mesures commerciales contre le programme vinicole de la C.-B. – Les États-Unis ont entrepris des mesures d'exécution commerciales contre le Canada devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC), en lien avec le règlement sur l'alcool de la Colombie-Britannique. Les États-Unis soutiennent que la loi provinciale adoptée en avril 2015, qui permet la vente de certains vins britanno-colombiens dans des épiceries autorisées, va à l'encontre des engagements du Canada envers l'OMC en privilégiant les producteurs locaux. La ministre responsable du Travail, Shirley Bond, a affirmé que la province est prête à justifier sa politique sur les vins et que « les accords commerciaux tels que l'ALENA permettent l'existence de points de vente de vin privés et nous avons confiance en l'approche que nous avons adoptée. »
     
  • La première ministre nomme Santa Ono en tant que conseiller principal du Réseau d'innovation – La première ministre Christy Clark a nommé le président et professeur de l'Université de la Colombie-Britannique, Santa Ono, en tant que conseiller principal du Réseau d'innovation, dont l'objectif est de favoriser une plus grande collaboration entre les établissements postsecondaires et les industries axées sur l'innovation. La création d'un Réseau d'innovation permettra d'établir des liens entre les établissements et l'industrie afin de garantir que les diplômés possèdent les compétences recherchées par l'industrie et les employeurs, que ce soit dans le domaine des médias numériques ou de l'énergie propre, et de faire en sorte que les Britanno-Colombiens soient les premiers à profiter des possibilités de carrières. Ce réseau permettra à l'industrie d'avoir accès à des chercheurs de pointe issus des établissements postsecondaires afin de contribuer à la résolution de problèmes au sein de l'industrie. Le Réseau d'innovation favorisera également les occasions d'affaires et le recrutement de nouveaux talents dans la province.

Alberta

  • Le gouvernement de l'Alberta annonce des changements au sein de son cabinet - Le gouvernement de l'Alberta a annoncé plusieurs changements au sein de son cabinet, ainsi que la création d'un ministère des Services à l'enfance (les responsabilités associées aux services à l'enfance étaient autrefois assumées par l'énorme ministère des Services sociaux). Danielle Larivee, ancienne ministre des Affaires municipales, agira dorénavant à titre de ministre des Services à l'enfance, et Shaye Anderson occupera désormais le poste de ministre des Affaires municipales et se joindra au comité de gouvernance municipale. Le ministère des Services sociaux sera renommé ministère des Services sociaux et communautaires et continuera d'être dirigé par le ministre Irfan Sabir. Au total, le cabinet du gouvernement de l'Alberta est composé de 20 ministres, dont la première ministre Rachel Notley.
     
  • Alberta Innovates nomme une nouvelle PDG – Alberta Innovates a annoncé la nomination de sa nouvelle PDG, Laura Kilcrease, qui remplacera la PDG intérimaire Pamela Valentine. Madame Kilcrease a été la fondatrice et directrice générale de Triton Ventures, un fonds de capital-risque basé au Texas qui investit dans de jeunes entreprises de technologie. Elle a également agi à titre de directrice générale du Centre for Commercialization and Enterprise du IC2 Institute de l'Université du Texas de 1992 à 1997. Madame Kilcrease a grandement contribué à la croissance et la diversification de la ville d'Austin, au Texas, dont l'économie reposait sur le gaz et le pétrole. Elle rendra compte au conseil d'administration d'Alberta Innovates, qui est composé de 11 experts en innovation et chefs d'entreprises.
     
  • L'Alberta annonce la création d'un programme de transition vers l'efficacité énergétique sans but lucratif –– Le gouvernement de l'Alberta a lancé un programme de subvention d'un million de dollars destiné aux organismes sans but lucratif afin de les aider à évaluer l'efficacité de leurs systèmes d'éclairage, de chauffage, de refroidissement et d'alimentation en eau chaude. Ces vérifications leur permettront de tirer parti du nouveau programme de remise d'Energy Efficiency Alberta, qui a été annoncé à l'automne 2016 et offre des mesures incitatives aux organisations pour l'achat et l'installation de produits à haut rendement énergétique.
     
  • Le gouvernement de l'Alberta lance un nouveau programme d'exportation – Le gouvernement de l'Alberta a lancé un programme de microbons pour la préparation à l'exportation dans le cadre de son plan d'expansion des exportations annoncé en août 2016. Ce programme bénéficiera également du soutien d'Alberta Innovates et aidera les petites et moyennes entreprises (PME) à développer des stratégies pour percer de nouveaux marchés, avec la collaboration d'experts. Dans le cadre de ce programme, les PME peuvent solliciter jusqu'à 5 000 $ pour compenser les coûts associés au développement d'évaluations des marchés internationaux et de plans d'affaires pour un pays particulier. Environ 120 entreprises devraient profiter de cette aide au cours des trois prochaines années.
     
  • L'Alberta met en place une taxe sur le carbone – La taxe sur le carbone est entrée en vigueur en Alberta le 1er janvier 2017. Cette taxe s'applique à tous les combustibles qui émettent des gaz à effet de serre, y compris le diesel, l'essence, le gaz naturel et le propane, à un taux de 20 $/tonne en 2017, qui augmentera à 30 $/tonne en 2018. Le gouvernement de l'Alberta estime qu'environ 60 pour cent des foyers albertains recevront une remise intégrale tandis que six pour cent recevront une remise partielle. Les grands émetteurs industriels continueront d'être assujettis au cadre des Specified Gas Emitters Regulations jusqu'à la fin de l'année 2017. Ce règlement oblige toute installation qui émet plus de 100 000 tonnes de gaz à effet de serre à réduire l'intensité de ses émissions de 20 pour cent. Les entreprises peuvent se conformer à ce règlement de plusieurs façons, notamment par la réduction des émissions directes, l'émission de crédits de rendement en matière de rendement, l'achat de crédits compensatoires de carbone en Alberta ou la contribution aux Fonds pour la gestion des changements climatiques et des émissions de l'Alberta.

Saskatchewan

  • La Saskatchewan regroupera ses régions sanitaires en une seule autorité sanitaire provinciale – Le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé le regroupement de ses 12 autorités sanitaires régionales en une seule autorité sanitaire provinciale. Cette mesure est le résultat d'une recommandation formulée par un comité consultatif désigné par le gouvernement à l'été dernier pour recommander des façons d'accroître l'efficacité de la prestation de services de santé dans la province. La nouvelle autorité sanitaire provinciale devrait être créée à l'automne 2017.
     
  • La Saskatchewan et le gouvernement du Canada concluent une entente sur le financement des soins de santé – Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan ont annoncé une entente de financement décennale en matière de soins de santé. Dans le cadre de cette entente, la Saskatchewan recevra 348,8 millions de dollars afin d'améliorer les services de soins à domicile et de santé mentale de la province, en plus de fonds octroyés en vertu du Transfert canadien en matière de santé. Le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador et les territoires ont également conclu des ententes de financement individuelles avec le gouvernement fédéral.
     
  • Le gouvernement de la Saskatchewan ordonne l'instauration d'un plafond salarial pour la fonction publique – Le gouvernement de la Saskatchewan a enjoint à la fonction publique de la province d'éviter toute augmentation de son budget salarial total, indiquant que le total des coûts de rémunération pour 2017-2018 ne devrait pas dépasser les coûts pour 2016-2017. Dans une lettre destinée aux services du secteur public, le gouvernement a suggéré plusieurs mesures afin de respecter cette directive, y compris un gel salarial, des augmentations à l'intérieur des fourchettes salariales et une rémunération au rendement, et a exhorté les employeurs à entreprendre des activités de consultation et de négociation. Le gouvernement a indiqué que d'autres options pour réduire les coûts pourraient comprendre une réduction des salaires, l'octroi de congés sans solde ou des mises à pied. Le gouvernement de la Saskatchewan s'efforce de réduire son déficit budgétaire, qui devrait atteindre 1,04 milliard de dollars pour 2016-2017.

Manitoba

  • Le gouvernement du Manitoba contribue au financement de la plus grande installation de transformation de pois au monde – L'entreprise de fabrication de produits alimentaires Roquette a annoncé un investissement de 400 millions de dollars dans une installation de transformation de pois à Portage la Prairie, au Manitoba. Plus de 300 personnes seront embauchées pendant les phases de conception et de construction de l'usine, et 150 lors de son ouverture. L'entreprise a indiqué que la disponibilité des récoltes, l'énergie hydroélectrique, la main-d'œuvre qualifiée et le contexte commercial ont motivé la décision d'investir dans la province. Les administrations provinciale et municipale verseront 6,8 millions de dollars en financement à l'entreprise par le biais de nouvelles taxes foncières, tandis que le programme fédéral-provincial Cultivons l'avenir fournira 2,5 millions de dollars. L'usine sera la plus grande en son genre dans le monde et transformera des protéines végétales ainsi que des produits pharmaceutiques.
     
  • L'Université du Manitoba bénéficie d'un financement de 36 millions de dollars – Les gouvernements du Canada et du Manitoba ont annoncé un financement conjoint (32 millions du fédéral et 4 millions du provincial) afin d'appuyer la construction de deux nouveaux pavillons, le Stanley Pauley Engineering Building et le Smartpark Innovation Hub, sur le campus de l'Université du Manitoba. L'Innovation Hub comportera des espaces locatifs à des fins commerciales et fera office de centre de partage d'information pour les entreprises du Smartpark.