Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Principales nouvelles et opinions – décembre

  • Les Fermes Cavendish construiront de nouvelles installations de transformation de patates à Lethbridge – Les Fermes Cavendish ont annoncé qu’elles investiront 350 millions de dollars pour la construction d’une nouvelle installation de transformation de patates congelées dans le parc industriel Sherring à Lethbridge, en Alberta. La Ville de Lethbridge a voté pour la vente de plus de 116 hectares de terres à l’entreprise et fournira une somme de 41,5 millions de dollars pour des projets d’infrastructure et d’irrigation dans le parc industriel. De cette somme, environ 15 millions de dollars seront empruntés au gouvernement de l’Alberta. Le maire de Lethbridge, Chris Spearman, a déclaré qu’il s’agit de l’investissement le plus important dans l’histoire de la ville. La construction de l’installation devrait commencer au printemps de 2017 et être achevée d’ici l’été 2019; le projet permettra de doubler la capacité de production annuelle des Fermes Cavendish.
     
  • Le Conference Board du Canada classe Saskatoon au sommet de son palmarès des villes les plus en santé – Une nouvelle étude du Conference Board du Canada classe Saskatoon au sommet de son City Health Monitor, un palmarès des villes en santé composé de 10 grandes villes canadiennes. L’étude évalue 24 indicateurs, y compris la santé de la population, la satisfaction envers la qualité de vie et l’accès aux soins de santé. Saskatoon, Calgary et Winnipeg ont toutes obtenu une cote « A », mais la ville de Saskatchewan se classe première en raison de sa cote relative à la satisfaction envers la qualité de vie.
     
  • L’acquisition de nouveaux aéronefs pourrait créer 100 nouveaux emplois en entretien – L’embauche d’un effectif allant jusqu’à 100 personnes pourrait être nécessaire pour l’entretien lourd de 16 nouveaux aéronefs de recherche et de sauvetage Airbus C-295 annoncé par le ministre de la Défense, Harjit Sajjan. Airbus Defence and Space et son partenaire canadien, PAL Aerospace, ont remporté le marché pour effectuer l’entretien des aéronefs au cours des cinq premières années, avec une option pour une période supplémentaire de 15 ans. PAL est établie à Terre-Neuve, mais entend effectuer les travaux d’entretien lourd à Winnipeg. PAL a également indiqué qu’elle construira un centre de formation et un simulateur à Comox (en C.-B.) qui devrait employer environ 30 personnes.
     
  • Husky Energy investira 1 milliard de dollars en Saskatchewan – Husky Energy, l’une des plus grandes sociétés énergétiques du Canada, affirme qu’elle prévoit dépenser plus de 1 milliard de dollars pour trois nouvelles usines d’extraction lourde par la vapeur dans le Centre-Ouest de la Saskatchewan dans le cadre de sa transition continue vers des opérations à « capital de maintien faible ». De plus, elle construit actuellement une quatrième usine qui devrait commencer la production en 2019. L’investissement constitue une bonne nouvelle pour les collectivités qui ont été touchées par les pertes d’emplois découlant de la chute des prix du pétrole. L’investissement dans de nouvelles usines devrait créer près de 100 nouveaux emplois à temps plein.
     
  • Début de la construction de nouvelles installations de culture de cannabis médical à Leduc – Aurora Cannabis Enterprises, un producteur autorisé de cannabis médical, a commencé la construction d’une nouvelle installation de production de 74 000 mètres carrés à Leduc, en Alberta. L’installation, appelée « Aurora Sky », devrait être la plus avancée et la plus grande au monde et offrir une production excédant 100 000 kilogrammes de cannabis par an. L’entreprise exploite actuellement une installation de 5 100 mètres carrés dans le comté de Mountain View, en Alberta.
     
  • La demande de main-d’œuvre dans le secteur des sables bitumineux devrait augmenter légèrement d’ici 2020 – La dernière perspective sur la main-d’œuvre pour les secteurs de la construction, de l’entretien et de l’exploitation des sables bitumineux de PetroLMI, une division de l’entreprise calgarienne Enform, prévoit une reprise modeste se traduisant par l’ajout de 1 605 emplois nets au cours des trois prochaines années. Cela représente une croissance de l’emploi de 3 %, de 48 145 emplois en 2016 à 49 750 emplois en 2020. Le nombre d’emplois en exploitation et en entretien devrait connaître une hausse, de 3 615 emplois et de 6 345 emplois respectivement. Cependant, l’accélération de l’achèvement des projets de construction attribuable à la baisse des coûts de construction entraînera une réduction de l’effectif des travailleurs en construction dans des projets relatifs aux sables bitumineux; il passera de 7 700 travailleurs en 2016 à 2 165 en 2020. Les estimations d’emplois totaux pour 2016 et 2020 ont été révisées à la baisse depuis la perspective précédente en février 2016.
     
  • Boston Scientific acquiert la technologie de traitement des tissus de Neovasc – Boston Scientific, une entreprise mondiale de technologie médicale, a acquis la technologie de traitement des tissus de Neovasc, une entreprise établie à Richmond, ainsi que son installation, pour environ 90 millions de dollars. De plus, Boston Scientific investira une somme supplémentaire de 9,5 millions de dollars pour une participation de 15 % sous forme de titres en capitaux propres de Neovasc. L’investissement permettra à Neovasc de poursuivre le développement de ses produits phares. La transaction devait être conclue avant la fin de 2016.
     
  • Une entreprise chinoise achète un fournisseur de services aux retraités de la C.-B. – Le groupe d’assurances Anbang, établi à Beijing, est sur le point d’acheter une participation majoritaire dans Vancouver’s Retirement Concepts, l’un des plus grands prestataires d’aide à la vie autonome et de soins de longue durée en Colombie-Britannique. Au cours de l’exercice 2015- 2016, la province a versé à Retirement Concepts 85,6 millions de dollars, plus que tout autre fournisseur de services semblable. L’entente est estimée à 1 milliard de dollars, ce qui dépasse le seuil d’investissement étranger et déclenche un processus d’examen de la Division de l’examen des investissements du gouvernement fédéral. Cet examen permettra de déterminer si l’investissement étranger constitue un avantage net pour le Canada et analysera son incidence sur la participation canadienne à l’entreprise.