Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Principales nouvelles et opinions – novembre

  • Le gouvernement du Canada annonce ses décisions sur des oléoducs – Le gouvernement du Canada a fait part de ses décisions sur quatre propositions d’oléoducs dans l’Ouest canadien. Le 31 octobre, le gouvernement a approuvé le projet NOVA Gas Transmission de TransCanada. Le 29 novembre, Ottawa a donné son approbation conditionnelle au prolongement du réseau de Trans Mountain proposé par Kinder Morgan ainsi que le projet de remplacement de la ligne 3 d’Enbridge, mais a rejeté le projet Enbridge Northern Gateway. Ces approbations ont été accueillies avec satisfaction par bon nombre d’acteurs de l’Alberta et de la Saskatchewan, qui espèrent que ces décisions stimuleront la création d’emplois dans le secteur des sables bitumineux et ailleurs. En revanche, elles ont vite rété condamnées par certains groupes des Premières Nations, dont les terres pourraient être endommagées par l’installation des oléoducs, ainsi que par le maire de Vancouver, Gregor Robertson.
     
  • La construction de l’oléoduc de la ligne 3 en Saskatchewan est approuvée – Evraz North America salue la décision du gouvernement fédéral d’approuver la construction à la fois du projet d’agrandissement du réseau Trans Mountain de Kinder Morgan et du projet de remplacement de la ligne 3 d’Enbridge. Evraz annonce que la plus grande partie de l’oléoduc de la ligne 3 d’Enbridge sera réalisée à ses installations de Regina. Evraz investit plus de 220 millions de dollars américains dans l’amélioration des capacités de production d’acier à l’usine de Regina. En raison du faible nombre d’émissions produites par l’établissement et de la proximité du tracé de la ligne 3, l’empreinte carbone du projet de Regina est réduite au maximum.
     
  • Compétitivité du régime de redevances de l’Alberta – Un mémoire récent émanant de la faculté des politiques publiques de l’Université de Calgary montre que les changements que le gouvernement de l’Alberta apporte à son système de redevances pour la production de brut classique, qui prennent effet en 2017, créeront un environnement plus lucratif pour les investisseurs du secteur. Ils contribueront également à faire de l’Alberta l’un des territoires ayant le taux marginal de taxes et de redevances parmi les plus bas au monde, alors qu’il était jusqu’ici l’un des plus élevés, ce qui rendra la province plus concurrentielle par rapport à la Saskatchewan et la Colombie-Britannique. Selon le régime actuel, les producteurs de brut classiques de l’Alberta sont soumis à un taux marginal de 35 %. Le nouveau régime le ramènera à 26,7 %.
     
  • Le contrat de Magellan prolongé de deux ans – Le contrat de Magellan Aerospace de Winnipeg pour construire des pièces pour le chasseur F-35 a été prolongé de deux ans. Ce contrat, avec BAE Aerospace, génère 70 millions de dollars de revenus pour Magellan et emploie 150 personnes à Winnipeg.
     
  • Tolko vend l’usine de papier, préservant 300 emplois – Le 10 novembre, Tolko Industries, de la Colombie-Britannique, a annoncé l’achat de son usine de The Pas par Canadian Kraft Paper Industries. L’entente d’achat, qui permettra aux 300 employés de l’usine de conserver leur emploi, prévoit une réduction salariale sur cinq ans, un moratoire de trois ans sur les paiements de solvabilité à la caisse de retraite et une exonération d’impôt municipal pendant trois ans. L’usine devait fermer en décembre et il s’agit du plus important employeur de The Pas.
     
  • Un groupe de lobbying américain dépose une demande d’enquête sur les envois de bois d’œuvre résineux canadien – La US Lumber Coalition, groupe de lobbying représentant des intérêts de l’industrie forestière américaine, a déposé une requête au ministère du Commerce des États-Unis pour qu’une enquête soit menée sur les expéditions de bois d’œuvre résineux canadien. Le groupe affirme que le système de droits de coupe imputés par les provinces canadiennes pour les droits d’exploitation de bois d’œuvre sur les terres de la Couronne entraîne des coûts inférieurs à ceux du marché pour les producteurs canadiens et a donc une incidence négative sur l’industrie américaine et ses travailleurs. Les gouvernements américain et canadien négocient une nouvelle entente bilatérale sur le commerce de bois d’œuvre résineux. L’entente précédente a expiré en 2015 et le moratoire d’un an sur les nouvelles sanctions commerciales a expiré le 12 octobre 2016. Si le ministère du Commerce des États-Unis fait enquête, les producteurs canadiens pourraient se voir imposer des droits compensatoires sur l’expédition de bois d’œuvre résineux à destination des États-Unis dès le printemps 2017. Le bureau de Chrystia Freeland, ministre du Commerce international, a publié une déclaration affirmant que le Canada « défendra vigoureusement les intérêts des travailleurs et des producteurs canadiens ». Cela prendra vraisemblablement la forme de requêtes auprès de l’Organisation mondiale du commerce et en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain. Ces deux organismes ont pris des décisions en faveur du Canada dans des litiges passés à propos du bois d’œuvre résineux. Par ailleurs, Steve Thomson, ministre des Forêts, des Terres et des Ressources naturelles de la Colombie-Britannique, a invité le gouvernement des États-Unis à examiner la jurisprudence et à constater que les allégations de l’industrie américaine contre le Canada et la Colombie-Britannique ne sont pas fondées.
     
  • GE Digital achète une entreprise en démarrage de la Colombie-Britannique pour 153 millions de dollars américains – Bit Stew Systems, développeur vancouvérois de logiciels dans le secteur industriel de l’Internet des objets, a été acheté par General Electric pour sa division GE Digital. L’entente est évaluée à 153 millions de dollars américains — l’une des plus importantes sorties d’une entreprise soutenue par du capital de risque sur la scène technologique de Vancouver. Cela représente également la plus importante sortie à ce jour pour le premier investisseur Yaletown Partners, qui a mené l’émission d’actions de série A de Bit Stew de 5,4 millions de dollars en 2013, générant un rendement septuplé de cet investissement initial. GE a déclaré qu’elle continuerait l’expansion à partir de Vancouver, intégrant la technologie de Bit Stew à ses propres systèmes industriels.
     
  • Un président et chef de la direction de Saskatchewan nommé entrepreneur canadien de l’année – Murad Al Katib, président et chef de la direction d’AGT Food and Ingredients de Regina, a été nommé entrepreneur canadien de l’année par Ernst & Young. AGT est l’un des plus importants fournisseurs de légumineuses à graines dans le monde, son chiffre d’affaires annuel ayant atteint 1,7 milliard de dollars. Murad Al Katib attribue cette reconnaissance à la croissance exponentielle de la culture de légumineuses à graines dans la province qui a transformé la Saskatchewan en chef de file mondial.