Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Section II : Analyse des programmes par résultat stratégique

Résultat stratégique : Une économie diversifiée et en croissance dans l'Ouest canadien

DEO s'efforce de développer et de diversifier l'économie de l'Ouest canadien en contribuant à la création d'entreprises novatrices et concurrentielles, tout en veillant à diversifier les fondements de l'économie de la région au-delà des industries des ressources primaires.

Les programmes suivants contribuent à l'atteinte du résultat stratégique de DEO :

  • Développement des entreprises et innovation : Les PME de l'Ouest canadien participent au commerce international et elles sont concurrentielles et novatrices.
  • Croissance économique des collectivités : Les collectivités de l'Ouest canadien disposent d'entreprises solides, de capacités de développement socioéconomique et de l'infrastructure publique nécessaire pour favoriser la croissance économique.
  • Politique, représentation et coordination : Les politiques et les programmes renforcent l'économie de l'Ouest canadien.
  • Services internes : Un soutien efficace et performant favorisant l'obtention du résultat stratégique du Ministère.

DEO établit chaque année des cibles pour l'ensemble des indicateurs de rendement pour les programmes et les sous-programmes dans son cadre ministériel sur le rendement (CMR). Il surveille les progrès réalisés par rapport à ces cibles basées principalement sur les résultats des projets de contributions et de subventions déclarés au cours de l'exercice. DEO recueille également des renseignements sur plusieurs autres indicateurs de rendement autres que ceux du CMR afin d'appuyer la reddition de comptes et la prise de décisions concernant les programmes.

DEO se sert d'un certain nombre d'indicateurs économiques pour évaluer la compétitivité, la croissance et la diversité de l'économie de l'Ouest canadien. Le tableau ci-dessous illustre le rendement de l'Ouest canadien en fonction de quatre indicateurs au cours des cinq dernières années. À titre de référence, le rendement du Canada au titre de ces quatre indicateurs est également présenté.

Les résultats indiquent que l'Ouest canadien a connu une forte croissance économique pour une cinquième année consécutive à la suite du ralentissement de 2009. Au cours des cinq dernières années, la croissance du PIB réel dans l'Ouest canadien a été supérieure à celle de l'ensemble du Canada, atteignant 3,2 % en 2014, alors que celle du Canada a été de 2,4 %. À la fin de l'année cependant, l'économie de l'Ouest canadien avait perdu un peu de son dynamisme et la baisse des prix des produits de base commençait à ralentir l'activité économique. On s'attend à ce que la diminution des prix des produits de base continue de freiner l'économie de l'Ouest au cours de l'année à venir.

Mesure du rendement
Indicateurs du rendement[viii] 2010 2011 2012 2013 2014 (préliminaire)
Croissance du PIB réel Canada 3,4 % 3,0 % 2,0 % 2,1 % 2,4 %
Ouest 4,0 % 4,4 % 3,4 % 3,3 % 3,2 %
Croissance de la productivité de la main-d'œuvre (évolution du PIB réel par heure travaillée) Canada 1,6 % 1,6 % 0,4 % 1,2 % Données non disponibles
Ouest 2,6 % 2,3 % 0,3 % 1,9 %
Production de l'industrie primaire exprimée en pourcentage du PIB Canada 9,5 % 9,7 % 9,6 % 9,9 % 10,1 %
Ouest 19,7 % 19,8 % 19,7 % 20,0 % 20,3 %
Dépenses intérieures brutes en recherche-développement, exprimées en pourcentage du PIB Canada 1,8 % 1,8 % 1,7 % 1,6 % Données non disponibles
Ouest 1,2 % 1,2 % 1,1 % Données pas encore disponibles

Malgré les forces économiques de l'Ouest canadien, des défis demeurent en ce qui concerne le pourcentage du PIB attribuable aux dépenses intérieures brutes en recherche et développement, qui est généralement plus faible dans l'Ouest canadien que dans l'ensemble du Canada. En 2014, la production de l'industrie primaire exprimée en pourcentage du PIB était de 20,3 % dans l'Ouest canadien, comparativement à 10,1 % dans l'ensemble du Canada, en raison de la prédominance du secteur des ressources naturelles dans les provinces de l'Ouest. Les difficultés de la région relativement au pourcentage du PIB attribuable aux dépenses intérieures brutes en recherche et développement peuvent s'expliquer, en partie, par les forces traditionnelles de l'Ouest canadien dans le secteur de la production de l'industrie primaire, qui ont été moins axée sur la recherche-développement que, par exemple, la fabrication.