Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Le document suivant est désuet.

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

Accés Ouest

Numéro de mai 2015

Renforcer l’Ouest canadien en tant que chef de file de l’innovation

Le gouvernement du Canada est fier d’offrir des possibilités et des initiatives visant à promouvoir la position mondiale de l’Ouest canadien à titre de chef de file de l’innovation. Par leur soutien aux entrepreneurs, les sociétés canadiennes contribuent à la création d’emplois et à la croissance économique.

En avril 2015, Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) a présenté, en collaboration avec l’Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS), Mitacs et la Corporation commerciale canadienne, le 2e Forum sur l’innovation de l’Ouest (FIO). Cet événement a réuni plus de 600 participants des secteurs public et privé, dont des représentants de petites et moyennes entreprises (PME), d’établissements de recherche et de multinationales, ainsi que d’autres innovateurs des secteurs de l’aérospatiale et de la défense.

En réunissant des innovateurs de l’ensemble de l’Ouest canadien, le Forum a facilité des rencontres ouvertes permettant aux participants de discuter, d’apprendre et d’échanger des idées, favorisant ainsi de nouvelles relations et occasions d’affaires.

« DEO est fier de son rôle de partenaire, d’éclaireur et de promoteur, et nous nous réjouissons de poursuivre notre mandat et d’ainsi participer à la croissance déjà dynamique de l’économie de l’Ouest », a déclaré la ministre Rempel.

Le premier jour du Forum, les participants ont assisté à quatre discussions d’experts dirigées :

  • Stratégie d’approvisionnement en matière de défense du Canada : aider l’industrie à mieux exploiter l’approvisionnement en matière de défense;
  • La chaîne d’approvisionnement de la défense au Canada – Ce qu’il faut pour réussir;
  • Recherche et développement de technologies et Politique des RIT;
  • Le monde à votre portée : soutenir le succès à l’exportation.

L'honorable Michelle Rempel, ministre d'État chargée de la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien, prononçant une allocution lors de la 1re journée du Forum

L'honorable Michelle Rempel, ministre d'État chargée de la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien, prononçant une allocution lors de la 1re journée du Forum

 

La deuxième journée proposait un horaire plus souple et était principalement consacrée aux rencontres interentreprises et entreprise-gouvernement par l’intermédiaire du programme de jumelage de DEO. Ce programme permettait aux représentants d’entreprises et d’organisations de rencontrer des fabricants d’équipement, des fournisseurs principaux et des représentants de programmes fédéraux de soutien à l’innovation et à l’industrie.

Les participants au Forum ont aussi pu assister à des discours-programmes de l’honorable Ed Fast, ministre du Commerce international, et de l’honorable Kerry-Lynne D. Findlay, ministre du Revenu national, ainsi qu’à un dîner-conférence accueillant l’honorable Diane Finley, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux.

En un coup d’œil

  • Plus de 600 participants
  • 4 discussions dirigées
  • 8 démonstrations de technologie
  • Plus de 270 rencontres interentreprises et entreprise-gouvernement
  • 38 entrepreneurs principaux, dont Seaspan, Lockheed Martin, Boeing et General Electric

Recherche d’avant-garde en sciences de la vie

<P>Équipement d'imagerie et d'analyse de pointe aux installations de régénération en neurobiologie (RUN)</P>

Équipement d'imagerie et d'analyse de pointe aux installations de régénération en neurobiologie (RUN)

L’École de médecine Cumming de l’Université de Calgary fondait en 2004 le Hotchkiss Brain Institute (HBI), avec comme vision « des cerveaux sains pour une meilleure qualité de vie ». En un peu plus de dix ans, l’institut a réussi à former une équipe de chercheurs de calibre mondial dont les travaux englobent douze départements et neuf installations de l’Université de Calgary. Reconnu comme la plus importante installation d’essai et de formation en neuroscience du Canada, le HBI est aussi devenu un centre d’excellence réputé à l’échelle mondiale pour ses recherches sur le cerveau et la santé mentale.

En mai 2010, DEO annonçait, en partenariat avec le gouvernement de l’Alberta, un investissement de 2,3 millions de dollars dans les installations de régénération en neurobiologie (RUN) du HBI. Ce centre, dédié aux essais précliniques de nouvelles technologies de régénération des nerfs, facilite en laboratoire le développement de traitements prometteurs et accroît la capacité du HIB à transformer de nouvelles découvertes en applications commerciales.

Cet investissement a procuré l’assise nécessaire au HBI pour tirer parti de l’expertise de ses chercheurs et mettre au point de nouvelles méthodes innovatrices de microscopie. Leurs recherches ont constitué une étape essentielle dans la création de nouveaux traitements pour divers troubles et blessures neurologiques, tels la neuropathie périphérique, la sclérose en plaques et les traumatismes médullaires, menant au rétablissement.

Les chercheurs du HBI ont grandement profité des données compilées aux installations de RUN, données qui ont éclairé leurs recherches sur les médicaments brevetés, mené à la création de nouveaux traitements pour les troubles neurologiques et facilité la conception d’instruments microscopiques avancés. La recherche d’avant-garde réalisée au HBI continuera à contribuer au développement de nouvelles technologies clés, qui feront à leur tour progresser le domaine biomédical du Canada et du monde entier.