Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Le document suivant est désuet.

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

Accés Ouest

Numéro d’octobre 2014

Initiative d’innovation dans l’Ouest – La période de réception des demandes a commencé

L'Ouest canadien abrite des universités et des institutions de renommée internationale qui réalisent des projets de recherche exceptionnels. Nos innovateurs font preuve d'un dynamisme extraordinaire et continuent de mettre au point des produits et des services dotés d'un fort potentiel commercial. Notre gouvernement est conscient que l'innovation constitue un facteur clé de la création d'emplois très rémunérateurs et de la croissance économique continue.

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada (DEO) a annoncé le lancement de la prochaine période de réception des demandes de l'Initiative d'innovation dans l'Ouest (Initiative InnO), qui va du 30 septembre au 31 octobre 2014.

Étalée sur cinq ans, l'Initiative InnO est une initiative fédérale de 100 millions de dollars qui accorde des contributions remboursables à de petites et moyennes entreprises (PME) menant leurs activités dans l'Ouest canadien. L'Initiative InnO fournit un appui financier tangible aux entrepreneurs de l'Ouest canadien pour les aider à accélérer le processus d'innovation et la commercialisation des produits.

Pour obtenir plus de renseignements sur le processus de présentation des demandes, consultez le site : http://www.wd-deo.gc.ca/fra/14859.asp

Forte croissance pour les collectivités de l’Ouest canadien

Blaine Chartrand, chercheur principal au SBARC du Sask Polytech<BR><BR>Photo, avec la permission du Saskatchewan Polytechnic
Blaine Chartrand, chercheur principal au SBARC du Sask Polytech

Photo, avec la permission du Saskatchewan Polytechnic

Au fil des ans, des collectivités de l’Ouest canadien ont élargi leurs perspectives économiques et leurs moyens de soutenir de nouvelles entreprises et industries. DEO est fier de souligner le succès d’une initiative qui contribue à la croissance communautaire et à la création d’emplois et qui offre un appui personnalisé aux PME.

Découverte d’un ADN particulier dans la bière de l’Ouest canadien

Située à Saskatoon, la Great Western Brewing Company assure l’existence à long terme du goût unique de ses bières avec l’aide du nouveau Bioscience Applied Research Centre (SBARC) du Saskatchewan Polytechnic (Sask Polytech).

Du personnel et des étudiants du SBARC travaillent directement avec des PME, telle la Great Western Brewing Company (GWBC), en effectuant du prototypage, des tests, des évaluations et des analyses liés à la conception de produits. Leurs travaux concernent les secteurs de la biotechnologie agricole, des bioproduits, de l’environnement et de la biomédecine.

La plupart des PME ne possèdent pas les moyens nécessaires pour assurer la mise au point et la commercialisation d’un bioproduit. Ainsi, le SBARC propose son expertise en recherche appliquée et son infrastructure à l’industrie, tout en donnant aux étudiants du programme des technologies des sciences biologiques du Sask Polytech la possibilité d’appliquer leurs compétences dans un véritable projet de recherche.

« En tant que brasserie régionale de petite taille, nous ne possédons pas les ressources nécessaires, tant l’équipement que l’expertise technique, pour établir le génotype de notre propre levure. Il s’agit d’un projet très important qui nous permettra de préserver notre levure contre toute catastrophe pouvant causer sa perte », d’indiquer Anita Fuller, directrice de l’assurance de la qualité de l’entreprise.

Lance Wall, professeur au Sask Polytech et principal responsable du projet de la GWBC, et David Thiessen, étudiant du programme des technologies des sciences biologiques, analysent les caractéristiques physiques et la structure moléculaire de la levure utilisée dans les bières de l’entreprise. Selon cette dernière, le projet lui permettra de réutiliser sa levure à la suite de dommages ou d’une contamination provoqués par une catastrophe, comme un incendie ou une inondation.

« Les fonds investis dans l’infrastructure du SBARC ont joué le rôle d’un puissant catalyseur, car ils permettent maintenant au Sask Polytech de proposer à l’industrie des sciences biologiques de la Saskatchewan des moyens de recherche appliquée et de développement à valeur ajoutée et l’accès à une expertise. Dans le programme des technologies des sciences biologiques, les étudiants suivent un enseignement et une formation dans une installation ultramoderne, ce qui les aide à acquérir des compétences et une aptitude à l’emploi très recherchées par les employeurs », d’expliquer Cristina Holguin-Pando, directrice, Recherche appliquée, Sask Polytech.

En proposant son équipement et ses connaissances techniques, le SBARC a déjà aidé quatre entreprises, dont la Great Western Brewing Company, à élaborer des produits ou des processus. Un investissement de DEO a permis d’acheter de l’équipement spécialisé pour aider à former des étudiants du programme des technologies des sciences biologiques et à offrir une main-d’œuvre hautement qualifiée pour la recherche en sciences biologiques.