Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Le document suivant est désuet.

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

Accés Ouest

Numéro de septembre 2014

Initiative d’innovation dans l’Ouest (Initiative InnO) – Nouvel appel de propositions

Dans notre économie mondiale de plus en plus axée sur l’innovation, Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) annonce la prochaine période de réception des demandes de l’Initiative InnO. Les consultations ont débuté le 1er septembre 2014 et seront suivies d’une période de réception des demandes qui s’étendra du 30 septembre au 30 octobre 2014.

L’Initiative InnO est une initiative fédérale de 100 millions de dollars sur cinq ans qui offre des contributions remboursables aux petites et moyennes entreprises (PME) dont les activités se déroulent dans l’Ouest canadien. L’Initiative vise à aider les PME à commercialiser leurs nouvelles technologies innovatrices en facilitant le passage de ces technologies des derniers stades de recherche et développement à celui de la commercialisation.

L’Initiative InnO est un autre des moyens utilisés par DEO pour alimenter l’innovation dans l’Ouest. Le premier cycle du programme a permis un soutien à 27 projets, suscitant des investissements additionnels du secteur privé de près de 24 millions de dollars. Le deuxième appel de propositions continuera à entraîner des retombées positives pour la création d’emplois et l’économie.

En aidant les entreprises à tirer parti des possibilités d’innovation, l’Initiative InnO favorise la création d’emplois et la croissance dans nos collectivités.

Pour plus d’information sur le processus de demande, visitez http://www.wd-deo.gc.ca/fra/14859.asp.

Des recherches de calibre mondial et un développement technologique qui rapportent à l’Ouest canadien

David Fissel, président et directeur général, ASL Environmental Sciences Inc.; Kate Moran, Ph.D., présidente et directrice générale, Ocean Networks Canada; la ministre Rempel; Eric Johnson, partenaire associé, secteur public de la Colombie-Britannique, IBM Global Services.
David Fissel, président et directeur général, ASL Environmental Sciences Inc.; Kate Moran, Ph.D., présidente et directrice générale, Ocean Networks Canada; la ministre Rempel; Eric Johnson, partenaire associé, secteur public de la Colombie-Britannique, IBM Global Services.

Alors que la relance économique se poursuit à l’échelle planétaire, le gouvernement Harper continue à soutenir les entreprises de l’Ouest canadien qui font preuve d’innovation et qui se taillent avec succès une place sur les marchés mondiaux.

Les histoires de réussite ci-dessous illustrent comment l’Ouest canadien transforme le savoir en produits innovateurs.

Ocean Networks Canada – Colombie-Britannique

Créée par l’Université de Victoria (UVic), Ocean Networks Canada (ONC) est une entreprise sans but lucratif qui vise à définir et à soutenir le rôle du Canada à titre de leader mondial dans le développement de technologies océanographiques innovatrices. Grâce à l’aide financière du Programme de diversification de l’économie de l’Ouest (PDEO), ONC pourra entreprendre davantage de projets en soutien à la recherche et développement sur les océans à son centre d’innovation.

Cette initiative aide les industries à concevoir, mettre à l’essai et utiliser de nouveaux produits dont le développement pourra faire l’objet d’un suivi par des chercheurs et des utilisateurs du monde entier. Neuf nouvelles technologies ont ainsi été commercialisées et des ventes d’équipement et de services atteignant plus de 9,5 millions de dollars ont été enregistrées sur le marché mondial.

« Des programmes tels que Smart Oceans BC bâtissent l’économie tout en soutenant les engagements de notre gouvernement à l’égard d’une exploitation responsable des ressources, d’une sécurité maritime de calibre mondial et de la commercialisation de la technologie », a déclaré la ministre Michelle Rempel.

ONC a en outre bénéficié d’un second investissement soutenant la réalisation de son programme Smart Oceans BC, qui permet de suivre en temps réel la circulation maritime, les vagues, les courants et la qualité de l’eau. ONC estime que le marché mondial de la technologie des systèmes intelligents de surveillance océanographique atteindra au moins 6 milliards de dollars d’ici 2020.

Centre de toxicologie de l’Université de la Saskatchewan – Saskatchewan

Le centre de toxicologie de l’Université de la Saskatchewan explore diverses méthodes durables, rentables et plus rapides pour extraire les sables bitumineux et restaurer les étangs de résidus. Avec le financement de DEO, les chercheurs ont pu augmenter proportionnellement la taille d’une technologie propre innovatrice – le San-Tek 2000 – pour la faire passer du laboratoire à l’usine pilote et en évaluer la viabilité commerciale.

Cette nouvelle technologie permet de séparer le pétrole du bitume des sables bitumineux et ainsi minimiser les quantités d’eau et d’énergie requises durant l’extraction. Elle facilite en outre le dépôt des résidus fins fluides polluants générés par le processus actuel d’extraction à l’eau chaude des sables bitumineux. Les résidus fins fluides constituent un problème majeur puisque les très fines particules d’argile peuvent mettre jusqu’à 100 ans à se déposer.

Face à la demande continue de production de sables bitumineux, l’Université de la Saskatchewan saisit constamment de nouvelles occasions de commercialisation d’applications, de technologies et de procédés. La vente et la mise à l’essai du produit ont déjà débuté, à l’échelle nationale et internationale, auprès de sociétés pétrolières souhaitant profiter de cette technologie polyvalente.