Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Avertissement Le document suivant est désuet.

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

Accés Ouest

Numéro d'avril 2014

Emplois spécialisés : former notre main-d’œuvre pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain

Le député fédéral Rod Bruinooge fait l’essai d’un simulateur de soudure au Centre for Education and Work, l’un des outils développés par l’organisation de Winnipeg avec le soutien de DEO.
Le député fédéral Rod Bruinooge fait l’essai d’un simulateur de soudure au Centre for Education and Work, l’un des outils développés par l’organisation de Winnipeg avec le soutien de DEO.

L’Ouest canadien constitue l’endroit idéal pour les entrepreneurs et les innovateurs. L’Ouest forme une puissance régionale et notre gouvernement est décidé à soutenir les dirigeants de nos entreprises afin de s’assurer qu’ils réalisent leur plein potentiel.

Dans un environnement concurrentiel, l’accès à des travailleurs qualifiés est vital pour garantir la durabilité de notre réussite économique. À l’heure actuelle, des pénuries de main-d’œuvre sont signalées dans plusieurs secteurs, alors que les experts prédisent que la croissance future dépassera le nombre de travailleurs spécialisés disponibles. Pour suivre le rythme d’évolution de l’économie mondiale, l’industrie, les gouvernements et les établissements postsecondaires de l’Ouest canadien doivent absolument travailler ensemble pour que la région puisse continuer à se développer et à s’adapter.

C’est pourquoi Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO) établit des partenariats avec l’industrie et les établissements postsecondaires en vue d’élargir les programmes de formation existants, de développer davantage les centres de recherche et d’accroître les possibilités de formation dans les métiers ainsi que les stages en entreprise.

Un excellent exemple de ces efforts est le financement accordé par DEO au laboratoire de génie énergétique du Collège Parkland, en Saskatchewan. Le Collège peut ainsi multiplier le nombre d’étudiants qui acquièrent des compétences spécialisées et ouvrir à ses diplômés la porte vers des emplois de grande valeur où la main-d’œuvre est en demande. Les collèges de l’Ouest s’équipent de manière stratégique avec l’acquisition de nouveaux équipements industriels, de simulateurs virtuels et de salles de classe mobiles pour offrir les meilleurs outils de perfectionnement des compétences existants et donner à un plus grand nombre de Canadiens accès ces exceptionnelles possibilités de formation.

DEO investit aussi dans des installations telles que le Centre d'éducation et de travail de Winnipeg, participant ainsi au développement de logiciels et d’outils numériques de pointe qui permettront de réduire les coûts associés à la formation de travailleurs spécialisés.

DEO crée des liens entre les établissements postsecondaires et l’industrie de manière à accroître les possibilités de formation innovatrices offertes aux Canadiens de l’Ouest. Le récent partenariat établi par DEO avec SAIT Polytechnic le démontre très bien. Ce projet donne aux étudiants et aux professeurs la possibilité de travailler directement avec des partenaires de l’industrie, apportant aux étudiants une expérience pratique et des contacts dans le secteur privé – des atouts non négligeables alors qu’ils s’apprêtent à entrer sur le marché de l’emploi.

Gardant un œil sur l’évolution de l’économie mondiale et l’autre sur les possibilités de croissance de l’Ouest canadien, DEO positionne la région en vue d’une réussite à long terme en répondant aux besoins de l’industrie, tout en préparant les Canadiens à occuper des emplois qui leur apporteront sécurité et salaire élevé.

Jumeler les travailleurs de Saskatoon aux emplois spécialisés

La formation pratique axée sur les compétences donne aux étudiants du STSC, comme Heidi Unruh, un atout supplémentaire auprès des employeurs.
La formation pratique axée sur les compétences donne aux étudiants du STSC, comme Heidi Unruh, un atout supplémentaire auprès des employeurs.

Le Saskatoon Trades and Skills Centre (STSC) joue un rôle clé quand il s’agit d’aider les entreprises locales à trouver les travailleurs qualifiés dont elles ont besoin par l’entremise de ses programmes de formation axés sur des besoins précis de l’industrie.

Le STSC a tout d’abord établi des partenariats avec des entreprises de Saskatoon afin de mieux cerner les possibilités d’emploi. Il a ensuite élaboré des cours permettant aux étudiants d’acquérir en milieu de travail une formation pratique liée à ces emplois. Les stagiaires bénéficient ainsi d’un soutien financier et les employeurs réalisent un investissement important en contribuant à la formation et à la supervision des étudiants qui participent au stage prévu à la fin de leur programme de formation.

DEO soutient de multiples projets au STSC, un organisme sans but lucratif. Le plus récent a pris la forme d’un investissement dans du nouvel équipement de formation qui a permis au Centre d’offrir, de septembre à décembre 2013, six nouveaux programmes dans le domaine de la construction. Quarante des 48 diplômés ont trouvé immédiatement un emploi.

Le STSC en chiffres

  • Inscription de plus de 360 étudiants en 2013, soit plus du double qu’en 2008.
  • Le nombre de programmes a aussi plus que doublé, avec 25 cours offerts en 2013.
  • 85 % des étudiants dénichent un emploi dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme.

 

« Grâce au Saskatoon Trades and Skills Centre, un plus grand nombre de Canadiens peuvent commencer leur carrière munis des compétences essentielles recherchées par les entreprises, a déclaré l’honorable Michelle Rempel, ministre d’État chargée de la Diversification de l’économie de l’Ouest canadien. Notre gouvernement est fier d’appuyer le Centre ainsi que sa contribution aux entreprises locales et à la collectivité de Saskatoon. »

Le STSC a offert, au long de ses six ans d’histoire, 87 programmes de formation, dont des cours sur les travaux de construction, le bétonnage, les couvre-planchers commerciaux, les couvertures commerciales, les cloisons à charpente d’acier et cloisons sèches et la restauration après incendie ou inondation, ainsi que des cours préparatoires destinés aux ouvriers de la construction, aux pompiers et gardiens, aux ouvriers d’entrepôt et aux agents de service à la clientèle.

« Le soutien de DEO nous a apporté une crédibilité et un statut qui renforcent la confiance des employeurs en notre capacité à leur fournir la main-d’œuvre qu’ils souhaitent attirer », a expliqué Donavon Elliott, directeur général du STSC.