Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Rendement (Efficacité et rentabilité)

Efficacité de l’exécution

Selon les sujets interrogés, la surveillance ou l’administration du PAEI ne mobilise pas énormément de ressources du Ministère. Le concept d’association et les organismes du Programme de développement des collectivités sont jugés efficaces; le modèle de prestation en milieu urbain est jugé moins efficace, si l’on compare les dépenses totales aux avantages perçus. Ce niveau d’efficacité pourrait être supérieur si on améliorait la coordination entre les modèles en milieu urbain et rural. Certaines personnes interrogées jugent qu’une gestion plus proactive de la part du personnel du Ministère pourrait renforcer le PAEI. Les sujets interrogés représentant les agents de prestation ont indiqué que le financement du PAEI s’arrime bien à leurs opérations générales et que des économies d’échelle et des gains en efficacité ont été réalisés.

Les sujets interrogés ont mentionné un chevauchement des programmes et des services, tant sur le plan des prêts que des services aux entreprises, suite à l’intégration des services du PAEI à d’autres services de base. Par conséquent, il serait possible de fusionner le PAEI avec d’autres services de base. Cependant, les sujets interrogés sont en faveur d’un volet financement distinct du PAEI, pour étoffer le soutien offert aux entrepreneurs handicapés et leur permettre d’accéder à un prêt.

Conception du Programme

Le PAEI a été conçu pour être exécuté en région rurale et urbaine. Les sujets interrogés ont rapporté que la souplesse du Programme constitue son point fort. Les principales difficultés associées à la conception du Programme sont les suivantes :

  • L’absence de clarté concernant les attentes, le cadre de gestion du rendement, les définitions, et la nécessité pour le Ministère d’assurer une gestion plus proactive des contrats.
  • Le manque d’uniformité, d’une région à une autre.
  • Le chevauchement quant à ce qui est élaboré et exécuté, et la possibilité d’une plus grande coordination et d’un partage accru des ressources (exemple de coordination au niveau des ressources sur Internet).

Lorsque l’on compare le PAEI à d’autres initiatives, on constate qu’il s’agit d’un petit programme, disposant d’un budget total d’environ 600 000 $ pour les quatre associations provinciales d’aide au développement des collectivités et de 1 million de dollars pour les sept agents de prestation en milieu urbain. L’analyse comparative a permis de tirer les conclusions suivantes sur l’efficacité du PAEI :

  • Ressources limitées. D’autres organismes au service des entrepreneurs ont accès à des ressources beaucoup plus importantes que le PAEI. Le PAEI permet essentiellement d’améliorer les services existants, en renforçant la capacité des organisations qui servent les entrepreneurs handicapés.
  • Le financement centralisé est efficace. Le financement versé aux associations provinciales d’aide au développement des collectivités pour appuyer les organismes du Programme de développement communautaire dans leur province respective semble constituer une utilisation efficace des fonds.
  • Un réseau de prestation fragmenté. Le réseau de prestation du PAEI est fragmenté. En C. B., deux différentes coopératives de crédit offrent des services relevant du PAEI dans la même collectivité, avec les organismes du Programme de développement des collectivités. Un agent de prestation en milieu urbain peut servir un vaste bassin de population, mais ne dispose pas nécessairement de fonds pour consentir des prêts, alors que les organismes du Programme de développement des collectivités servent une plus petite portion de la population. Certaines associations provinciales ont alloué des ressources au PAEI, alors que d’autres ne l’ont pas fait. La gestion des fonds du PAEI varie entre les agents de prestation en milieu urbain; en outre, ces derniers gèrent les fonds du PAEI différemment des associations provinciales d’aide au développement des collectivités et des organismes du Programme de développement des collectivités. Différents scénarios de prestation ont été dégagés par les sujets interrogés représentant les organismes du Programme de développement des collectivités :
    • Ne fournissent ni encadrement, ni prêts, en raison de l’absence de ressources.
    • Fournissent un encadrement, mais pas de prêt (financement pour les services d’encadrement versé par les associations provinciales d’aide au développement des collectivités).
    • Fournissent un encadrement et des prêts; le financement pour les services d’encadrement est versé par les associations provinciales d’aide au développement des collectivités).
    • Fournissent un encadrement, des prêts, ainsi qu’une aide financière et des services additionnels, comme une formation et un financement en vue d’acquérir des équipements spécialisés; le travail de coordination est assuré par un coordonnateur du PAEI provincial engagé par les associations provinciales d’aide au développement des collectivités.

  • Le PAEI est en grande partie intégré aux services connexes. Si on le compare à d’autres secteurs de programme ou de services, le PAEI ne jouit pas d’une identité marquée en tant que programme indépendant chez la plupart des agents de prestation; il est plutôt présenté comme un ajout étoffant les programmes et services connexes. Par exemple, les coopératives de crédit de la Colombie-Britannique intègrent le PAEI au Programme de prêts et d’investissement et le PAEI ne peut être séparé des activités de base des organismes du Programme de développement des collectivités. Cette intégration a eu une incidence sur la façon de rapporter les résultats du Programme.

Ces difficultés associées à la conception du PAEI témoignent de la nécessité pour le Ministère de la réviser afin d’améliorer la prestation du Programme.

Retourner au haut de la pageHaut de la page

Satisfaction des clients à l’égard des services

Sur une échelle de 1 à 5, où 1 signifie « très insatisfait » et 5 « très satisfait », plus de 75 % des répondants ont alloué une valeur de 4 ou plus à tous les aspects du service, sauf à l’encadrement. Même si les niveaux de satisfaction demeurent élevés à cet égard, et que cet aspect du service a recueilli 61 % de réponses favorables, l’encadrement pourrait être amélioré. La figure 5 – 2 illustre le taux de satisfaction des clients à l’égard des services évalués.

Version texte: Figure 5-1: Répercussions du PAEI sur les clients

Figure 5 - 2 Satisfaction des clients à l’égard des services offerts

Dans cette figure, les informateurs clés indiquent à quelles sources de financement additionnel ils ont fait appel pour leurs entreprises.

Dans la figure 5-2 : Services de consultation, Encadrement, Soutien pour l’établissement d’un plan d’affaires, Formation en atelier, Information, Aiguillage, Soutien financier, Autre 1 Très insatisfait 2, 3, 4, 5 Très satisfait

Économie du PAEI

Le PAEI offre des services aux entrepreneurs handicapés dans les quatre provinces de l’Ouest pour une valeur d’environ 1,5 million de dollars par année. Le financement du PAEI comprend environ 500 000 $ pour les associations provinciales d’aide au développement des collectivités et environ 1 million de dollars pour les agents de prestation en milieu urbain, avec un financement minimal du Ministère pour les frais généraux associés à la gestion du projet et à la supervision. L’analyse comparative permet de conclure que cette approche est économique, selon les perspectives suivantes :

  • Elle repose sur le réseau actuel d’organismes du Programme de développement des collectivités, en renforçant la capacité de ces organismes de servir les personnes handicapées grâce au soutien et au financement de leur association provinciale.
  • En Colombie Britannique, elle permet au Ministère de tirer profit des programmes actuels, notamment le Programme de prêts et d’investissements, pour exécuter le PAEI.
  • En Alberta, elle permet à un agent de prestation en milieu urbain bien établi de renforcer ses services et de les adapter aux personnes handicapées, services qui comprennent un portefeuille de prêts actif et efficace.

Selon les sujets interrogés, le recours à des fonds d’exploitation pour financer les activités du PAEI constitue une utilisation efficace des ressources. En raison de l’intégration des ressources et activités financées par le PAEI à des secteurs opérationnels connexes, il s’est révélé difficile d’évaluer l’utilisation qui a été faite des fonds d’exploitation du PAEI. Dans une certaine mesure, les fonds du PAEI pourraient contribuer à financer d’autres activités qui sont en lien avec le PAEI et ses objectifs, notamment l’acquisition d’accessoires fonctionnels, ou la promotion de l’emploi des personnes handicapées.