Diversification de l'économie de l'Ouest Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Conclusion

En général, la région du Manitoba dispose d’un cadre de gouvernance rigoureux qui favorise la prise de décisions efficaces, un solide leadership et une surveillance adéquate de ses activités. Elle a mis en place des contrôles, des pratiques et des processus de gestion efficaces dans les domaines de la planification, de l’établissement de budgets, de la prévision, de la production de rapports sur les résultats et le rendement, du codage et de la délégation de pouvoirs. Ces contrôles et pratiques peuvent être encore améliorés par la mise en œuvre de la recommandation figurant dans le rapport.

Des critères de vérification ont été employés pour évaluer les principaux risques dégagés, le cadre de contrôle de la gestion et les pratiques. Voici un résumé des résultats.

Aspect évalué Résultat
Structure de gouvernance et orientations stratégiques A répondu au critère
Planification, établissement de budgets, prévision et production de rapports A répondu au critère
Rapports sur les résultats et le rendement A presque entièrement répondu au critère
Traitement et codage des transactions A presque entièrement répondu au critère
Délégation de pouvoirs A répondu au critère

Approche de la vérification

Planification

La planification de la vérification a débuté en juin 2010, et le travail de terrain s’est terminé en novembre 2010. Des rencontres préalables à l’exercice et des enquêtes préliminaires ont été menées afin de faciliter l’identification des risques principaux, des critères de vérification, des éléments de contrôle et des stratégies de vérification. Le personnel de DEO a collaboré, au besoin, au processus de vérification.

Normes et méthode

Les normes de vérification interne du gouvernement du Canada ont été employées tout au long des phases de planification, d’exécution et de production de rapports de la vérification. La vérification reposait sur des éléments probants, pour ainsi faire en sorte que l’exercice soit adéquatement étayé. Tous les éléments probants disponibles ont été examinés et analysés en fonction des critères de vérification, afin de faire le point sur les résultats obtenus. Les sources de ces éléments étaient les suivantes : entrevues et examens de la documentation de la région, examen et analyse des politiques, des documents de référence et des pratiques de gestion, examen des vérifications antérieures ou des études menées par d’autres certificateurs, examens analytiques, développement sur les causes et effets des conditions observées et suivi de vérifications internes antérieures.

Prélèvement d’échantillon

Pour la preuve dont ils avaient besoin, les vérificateurs ont choisi, de façon discrétionnaire, 25 paiements qui constituaient un échantillon représentatif (20 transactions de subventions et contributions et 5 de fonctionnement et d’entretien) traités par la région en 2009‑2010. L’échantillon devait permettre une vérification appropriée des programmes de subventions et contributions et de divers types de transactions. Il tenait également compte des principaux risques identifiés, des montants et des activités des programmes. Pour établir sa taille appropriée, on a utilisé une méthode d’échantillonnage axée sur le risque. L’échantillon choisi représentait 26 % des fonds versés en subventions et contributions pendant la période de vérification et 4 % des dépenses de fonctionnement engagées pendant la même période. Les vérificateurs concluent que la méthode d’échantillonnage et la taille de l’échantillon permettent de formuler des conclusions.

Équipe de vérification

Donald MacDonald       Agent principal de la vérification
Kathy Locke               Gestionnaire de la vérification
Wilfredo Dimailig          Vérificateur interne
Christine Kasianiuk       Vérificatrice interne